twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Un œil sur l’avenir des femmes dans les TIC alors que le monde célèbre la Journée internationale de la femme

lundi 8 mars 2021

Aujourd’hui, le monde célèbre la Journée internationale de la femme, journée traditionnellement réservée à la célébration des réalisations sociales, économiques, culturelles et politiques des femmes. Pour l’Afrique, et pour la communauté des TIC du continent, cette journée offre l’occasion de réflexion et la possibilité de fonder nos aspirations communes, surtout maintenant que le monde se concentre sur la quatrième révolution industrielle.

Aujourd’hui, les femmes sont de plus en plus impliquées dans des rôles qui façonnent les TIC en Afrique, y compris dans des domaines émergents et en développement tels que la génétique, l’intelligence artificielle, la robotique, la nanotechnologie et la biotechnologie, entre autres. La question devient donc ; quel avenir pour les femmes dans les TIC en Afrique ?

Notre continent est depuis longtemps en proie à une culture qui minimise le rôle et le potentiel des femmes, ne croyant souvent pas pleinement en leur capacité à être productives dans des situations décisionnelles vitales. Cela nous a empêché d’épuiser et de profiter pleinement de certains des plus grands talents qui ont été étouffés par la balkanisation et la discrimination fondées sur le sexe des femmes. En tant que tel, il a toujours existé le besoin de construire un état d’esprit fort, à travers des politiques et des cadres, au sein des communautés et des institutions, qui cherchent à uniformiser les règles du jeu pour les hommes et les femmes en Afrique.

L’Union africaine des télécommunications (ATU), qui est l’organisme chargé d’accélérer le développement des télécommunications / TIC en Afrique, est à l’avant-garde de la promotion de l’équité entre les sexes dans l’espace des TIC. L’un des piliers de l’ATU, qui ancrent ses activités et programmes de base, est la promotion d’un environnement propice au développement et à la durabilité des économies numériques. Au cœur de ce pilier se trouve la participation active des femmes à la croissance et au développement des TIC. Il est à noter que les institutions au sein de l’UTA montrent l’exemple, de nombreux pays ayant aujourd’hui soit leurs Ministères des TIC, soit leurs autorités de régulation des TIC dirigées par des femmes. Il s’agit notamment du Kenya, de la Namibie, de l’Angola, de l’Afrique du Sud, du Bénin, du Rwanda, du Cameroun, du Sénégal, de l’Ouganda, entre autres.

Chez ATU, nous avons également pris la décision, avec le soutien de nos membres, de ne participer qu’à des panels ou des discussions où les femmes sont adéquatement représentées. Nous nous sommes efforcés consciemment de faire en sorte que toutes nos réunions décisionnelles, comités, groupes de travail et équipes spéciales ne comptent pas moins d’un tiers de femmes dans leur représentation. Le thème de cette année pour la Journée internationale de la femme, « Choisissez de défier », montre donc la réalité de ce qui doit être priorisé aujourd’hui. L’idée de « choisir de défier » appelle à la partialité et à l’inégalité entre les sexes à un moment où nous célébrons les réalisations des femmes à travers le continent.

Selon le rapport Global Challenge Insight du Forum économique mondial, 90% des emplois futurs nécessiteront des compétences en TIC. Le rapport, qui se concentre sur la quatrième révolution industrielle en ce qui concerne l’avenir de l’emploi, des compétences et de la stratégie de la main-d’œuvre, montre la nécessité de promouvoir l’équité entre les sexes plus rapidement qu’auparavant. La vérité dans tous les cas, c’est que même si tous les postes étaient occupés par un seul sexe à l’avenir, un déficit continuerait de faire surface, ce qui nous obligerait à construire une salle forte où la parité entre les sexes peut être efficacement préservée.

Nous devons faire de notre responsabilité principale d’aider les femmes dans les TIC à occuper des postes de haut niveau de compétence, à être représentées dans la prise de décision dans le secteur, à accéder à l’éducation et à la formation ainsi qu’aux fonds d’investissement et d’entrepreneuriat, et à toutes les autres opportunités possibles qui exister, sans le désavantage des stéréotypes sexistes. Cela jettera les bases de l’actualisation de l’objectif de développement durable 5, tel qu’adopté par les Nations Unies et qui appelle à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes, avec un objectif spécifique sur l’utilisation de la technologie et des TIC pour réaliser l’autonomisation des femmes et des filles.

Dans ce sens, l’Union africaine des télécommunications attend avec impatience une Journée internationale de la femme réussie où toutes les personnes, hommes et femmes, se réunissent pour célébrer les femmes et provoquer la création d’un environnement équitable garantissant le succès de notre continent.

(Source : Ebène Magazine, 8 mars 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)