twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Un mandat d’arrêt international contre le propriétaire de "Senegalaisement.com"

mercredi 7 janvier 2004

Le Tribunal régional de Ziguinchor a condamné par contumace hier, mardi 6 janvier 2004, un ressortissant français du nom de Christian Cousteaux, propriétaire du site Internet "Senegalaisement. com", à une peine d’emprisonnement d’un an ferme, assorti d’une amende de 600 millions de francs Cfa de dommages et intérêts à payer, à raison de 200 millions de Cfa chacun, à deux hôteliers de la région et au maire de Ziguinchor, Robert Sagna.

En plus de cette peine, le tribunal a lancé un mandat d’arrêt international contre le prévenu. Il est reproché au Français d’avoir, à travers son site sus-cité, diffusé des propos diffamatoires à l’encontre de plusieurs hôteliers de la région, en particulier à Jean Pascal Ehemba, gérant de l’hôtel "Kadiandoumagne", et Solange Morin, gérante de l’hôtel "Les Hibiscus", ainsi que le maire de la ville de Ziguinchor, Robert Sagna également traité de tous les noms dans le site Internet.

En fait, dans cette affaire, Christian Cousteaux n’a laissé personne indifférent à Ziguinchor. Beaucoup de personnalités et d’honnêtes citoyens qui gagnent leur vie à la sueur de leur front ont subi les foudres de ce ressortissant français qui, pour des raisons que certains ignorent encore, n’a de cesse tenté de jeter le discrédit sur la région et ses différents hôtels et campements. En effet, au-delà de ces personnalités pour lesquelles il a été attrait en justice, il s’est aussi positionné en véritable pourfendeur de la destination Casamance, en jetant notamment le discrédit sur la plupart des réceptifs de la région qu’il assimile à des "lieux de débauche".

Si ce n’est pas la qualité du service et de la restauration qui est décriée, c’est celle des chambres ou l’environnement des réceptifs qui le sont de la part de ce passionné d’Internet. Mais, le prévenu ne s’est pas limité à cela puisque’à travers son site Internet visité quotidiennement par des milliers d’internautes de par le monde, il s’est aussi sévèrement attaqué à certaines institutions du pays dont il met en cause la crédibilité. C’est ainsi que sur le site "Senegalaisement.com" les policiers et gendarmes sénégalais sont qualifiés de corrompus, alors que l’armée est accusée, en plus d’installer l’insécurité dans le sud du pays, de commettre plusieurs massacres et les pires atrocités sur les populations civiles.

La compagnie aérienne "Air Sénégal International" est aussi passée à la trappe de ce français d’un genre particulier qui, ces deux dernières années, n’a de cesse distillé dans tous les coins de la planète, des messages compromettants qui mettent en cause la qualité des réceptifs de la région de Ziguinchor ainsi que la plupart de leurs propriétaires et/ou des gérants.

Des "allégations mensongères" jugées très dangereuses par les avocats des parties civiles, en l’occurrence, Mes El Hadj Diouf, Hélène Cissé et Boubacar Badji, qui ont chacun réclamé, dans leurs plaidoiries respectives, la somme globale de 2 milliards de francs Cfa. Estimant le préjudice moral subi par leurs clients respectifs incommensurable, les conseils des parties civiles ont réclamé la contrainte par corps et exigé le retrait du site des propos jugés diffamatoires.

Ils ont en partie été suivis par le tribunal qui a reconnu que la gravité des faits reprochés au mis en cause n’est plus à démontrer. Ainsi, dans son délibéré d’hier, le tribunal a condamné le sieur Christian Cousteaux à la peine d’un an de prison ferme et à payer à chacune des trois (3) parties civiles la somme de 200 millions de francs Cfa de dommages et intérêts. Le tribunal a aussi ordonné le retrait des propos diffamatoires du site, l’exécution provisoire et la contrainte par corps au maximum.

Landing DIEME

(Source : Sud Quotidien 7 janvier 2004)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)