twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Un logiciel d’autoformation en langue nationale développé par un enseignant de l’ESP

mardi 28 juillet 2015

La conception de ce logiciel s’inscrit dans le cadre de la protection des langues nationales sénégalaises, de leur vulgarisation, et constitue une étape importante conduisant à l’apprentissage, à l’enseignement et à la production de savoirs scientifiques et technologiques dans nos langues.

L’objectif visé est d’explorer de nouveaux supports didactiques pour l’autoformation dans les langues sénégalaises en utilisant les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication. Il s’agit de concevoir des didacticiels multimédia permettant l’apprentissage de la lecture, de l’écriture et du parler de ces langues sans l’intervention d’un formateur.

Cette première version concerne l’apprentissage de la langue Pulaar. Le projet vise la création d’un didacticiel pour chacune des langues nationales sénégalaises. Toute contribution en terme de support didactique est la bienvenue.

Cliquer ici pour télécharger le logiciel

Si vous disposez de supports didactiques pour les langues nationales et souhaitez être co-auteur, contacter l’auteur de ce logiciel :

Lamine Thiaw, Enseignant-Chercheur au Département Génie Electrique
lamine.thiaw@esp.sn

(Source : ESP, 28 juillet 2015)

Post-Scriptum

« Tous les enfants africains ont le droit inaliénable d’aller à l’école et d’apprendre dans leurs langues maternelles. Tout effort devrait être fait pour développer les langues africaines à tous les niveaux d’éducation… Le développement pertinent et rapide de la science et de la technologie en Afrique dépend de l’utilisation des langues africaines, et la technologie moderne doit être utilisée pour le développement des langues africaines . » [1]

[1] Extrait de la déclaration d’Asmara sur les langues et littératures africaines, Conférence intitulée : Contre toute attente : Langues et littératures africaines dans le 21ème siècle, Asmara, Érythrée, 11–17 janvier 2000.

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)