twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Un homme arrêté pour avoir envoyé des contenus pornographiques à un guide religieux

jeudi 5 mars 2020

La police de « Gouye Mbind » à Touba a mis aux arrêts et déféré au parquet un homme de 32 ans et répondant au nom de P.W. Le bonhomme diffusait de messages et des vidéos à caractère pornographique.

P.W est domicilié au quartier corniche Dahra Djoloff. Il serait un pervers amateur des actes contre-nature. Il repérait et ciblait les victimes sur Facebook. Et c’est ainsi qu’il a trouvé à son goût un chef religieux, C. A Mbacké, 52 ans, lui aussi abonné à Facebook et domicilié à Touba. P.W a envoyé au marabout une demande d’amitié que ce dernier a acceptée. C’est alors que, poussé certainement par ses instincts libidineux, P.W s’est mis à draguer son vis-à-vis en lui envoyant sans cesse des messages et des vidéos à caractère pornographique. Le week-end dernier, la coupe du marabout a été pleine et a débordé avec l’arrivée d’une autre vidéo et d’un message qui ont permis au marabout de savoir à qui il avait affaire. Sans répondre, blessé au fond de lui-même, le marabout qui a regretté d’avoir accordé son amitié à P.W, s’est rendu auprès des gendarmes pour y déposer une plainte, avec les vidéos et messages comme pièces à conviction : « Viens me voir, avec de l’argent, un cadeau inédit et agréable t’attend ». C’est le message salace et plein de sous-entendu que l’homosexuel qui prétend être un styliste a envoyé au marabout.

Les limiers de Gouye Mbind sont ensuite entrés en action avec la complicité du marabout qui a fixé rendez-vous à son « soupirant » à son domicile comme pour répondre favorablement à l’invitation. P.W, sorti avec l’idée de revenir avec son « amoureux » pour assouvir ses désirs, s’est vu embarqué dans le panier à salade. Une fois au poste de police, P.W n’a pas nié les faits. Il a reconnu sans ambages être l’auteur des messages, entre autres aveux. Devant les enquêteurs, il a révélé avoir l’habitude d’entretenir des relations coupables avec les personnes d’un certain âge : « c’est une séquelle de mon séjour dans un « daara », mon maître m’y avait initié. Je ne peux plus m’en passer. C’est comme une drogue ».

M. Dièye

(Source : Le Soleil, 5 mars 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 323 60 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,85%)
    • 2G : 25,24%
    • 3G : 45,18%
    • 4G : 29,58%
  • 171 230 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 133 954 clés et box Internet (0,94%)
  • 2 333 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,21%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 761

- Taux de pénétration des services Internet : 88,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 223 406 abonnés
- 182 809 résidentiels (81,83%)
- 40 597 professionnels (18,17%)
- Taux de pénétration : 1,37%

(ARTP, 30 septembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 18 630 276 abonnés
- Taux de pénétration : 114,94%

(ARTP, 30 septembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)