twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Un expert propose le référencement web pour la création d’emplois et de valeur ajoutée

dimanche 3 mars 2013

« Le référencement de site internet permet de créer des emplois, en formation de rédacteurs de contenus, de gestionnaires web et d’experts en référencement, entre autres. Il se révèle ainsi comme un métier qui permet d’insérer beaucoup de jeunes », a dit Dr Niang.

Le directeur du cabinet Afrique Communication animait une conférence publique sur le thème « le référencement de sites internet, un générateur de valeurs », organisée par l’Ecole de Bibliothécaires, Archivistes et Documentalistes (EBAD) de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), d’où il a été formé au début des années 80.

Ouvrant ainsi les séries d’animation scientifique et culturelle de l’EBAD, Dr Niang a souligné que le référencement web est une technique qui permet à un site web d’être mieux vu et à ses contenus d’être plus largement visités par les internautes, lorsqu’ils formulent notamment des requêtes sur les moteurs de recherche à partir de mots-clés.

Il met en exergue les valeurs du référencement, articulées autour du trafic, de la notoriété, de l’augmentation de la clientèle et du chiffre d’affaires.

« Le référencement crée de la compétitivité et de la créativité. Pour ses valeurs économiques, il permet le publi-google, l’insertion publicitaire, une vente d’espaces et la formation en référencement », a poursuivi Dr Thiendou Niang.

Entre autres étapes du référencement, il y a la mise en place d’un bon site, trouver des mots-clés pertinents et la construction de liens solides.

« Un site web bien référencé qui se trouve à la première position des résultats de recherche, remporte 42% des parts de marché, en seconde position, il gagne 11,9%, en 3ème position, 8,5% des parts de marchés lui sont allouées, et en 4ème position, seuls 6,1% du marché lui reviennent », a expliqué Dr Niang.

Il a ajouté qu’un bon référencement doit s’accompagner d’une réflexion stratégique sur le ciblage des mots clés et d’une analyse fine de la concurrence, tout en accordant l’importance nécessaire au suivi-évaluation du positionnement des mots clés.

(Source : APA, 3 mars 2013)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)