twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Un cybercafé régional : Diourbel se met au virtuel

jeudi 9 décembre 2004

La dernière session du Conseil régional a permis de satisfaire une vieille revendication des populations, surtout les jeunes de Diourbel. Pour les premières fois, un cybercafé régional sera installé dans la capitale du Baol. Il va démarrer avec 20 consoles. Cet outil « précieux » était considéré dans cette localité comme un luxe, car à part la commune de Mbacké, on n’en trouve pas.

« Nous satisfaisons ainsi une vielle doléance des populations qui franchement en éprouvaient un besoin réel. A l’heure de la modernisation, il serait même suicidaire de ne pas posséder cet outil puisqu’il est de notoriété publique que tous ceux qui ne sont pas instruits des Nouvelles technologies de l’information et de la communication sont des analphabètes », affirme le président du Conseil régional, Oumar Sarr.

A ce cybercafé viendra s’ajouter une bibliothèque. Mor Guèye Diouf, professeur des Lettres modernes, souhaite « vivement que la bibliothèque démarre, car on éprouvait trop de difficultés à enseigner des œuvres à nos élèves qui n’avaient pas la possibilité de se les procurer ».

Outre, ces mesures, il y aura la mise en place d’une mutuelle de crédit régional pour aider les populations à pouvoir financer des projets de leur choix à des taux d’intérêt défiant toute concurrence, indique-t-on. Dans cette région très pauvre, la mesure est bien appréciée car bon nombre de personnes étaient confrontées à des problèmes réels de financements, car les structures existantes pratiquent des taux d’intérêts trop élevés. Ce qui fait dire à Saly Niang qu’« au lieu de réduire la pauvreté, elles l’augmentaient ».

Boucar Aliou DIALLO

(Source : Le Quotidien, 9 décembre 2004)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)