twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Un comité national mis en place pour la gestion des projets TIC

mardi 21 mai 2013

Le Comité de l’information de la science et de la technologie pour le développement (CODIST) national, installé mardi à Dakar, vise à faciliter la gestion et le partage de l’information sur les programmes et projets en cours dans le secteur des Technologies de l’information et de la communication(TIC), a expliqué le ministre en charge de ce secteur, Cheikh Bamba Dièye.

Le Sénégal, à travers cette structure instituée par arrêté du Premier ministre Abdoul Mbaye, "a voulu mettre en place une organisation permettant de prendre en charge ces questions d’une très haute importance", a déclaré le ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie numérique.

Cheikh Bamba Dièye s’exprimait lors de la cérémonie d’installation du Comité de l’information et de la science et de la technologie pour le développement (CODIST), coïncidant avec la journée d’information et de sensibilisation sur les activités de la nouvelle structure.

Selon M. Dièye, le CODIST "peut être considérée comme le symbole d’une volonté politique des autorités gouvernementales de faire des acteurs des Technologies de l’information et de la communication de véritables moteurs du développement économique et social du Sénégal".

"Le CODIST national se veut donc un cadre permanent de concertation solide et pérenne entre les différents parties prenantes", a précisé le ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie numérique.

Le CODIST, a-t-il souligné, est organisé autour du ministère de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie numérique pour "un meilleur suivi de l’implémentation des directives et d’évaluation des recommandations".

"Le gouvernement du Sénégal, pour sa part, ne ménagera aucun effort pour faciliter l’atteinte des objectifs au CODIST national", a assuré Cheikh Bamba Dièye.

Le Comité de l’information, de la science et de la technologie pour le développement est l’un des sept organes subsidiaires de la Commission économique pour l’Afrique (CEA). Il se compose de représentants et d’experts des États membres, qui se réunissent tous les deux ans.

Le rôle du CODIST est d’examiner les questions relatives aux secteurs des technologies de l’information et de la communication, de la géo-information et de la science et de la technologie. Il lui revient notamment de formuler des politiques et stratégies pour résoudre les problèmes de développement de l’Afrique et de déterminer les priorités à inclure dans le programme de travail de la Division des TIC, de la science et de la technologie de la CEA.

(Source : APS , 21 mai 2013)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)