twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Un ancien responsable de la cybersécurité américaine à la tête de l’Icann

vendredi 26 juin 2009

L’Icann, l’organisme gestionnaire d’internet, a nommé vendredi, lors d’une réunion à Sydney, son nouveau président, Rod Beckstrom, ancien directeur du Centre National de la cybersécurité (NCSC) aux Etats-Unis, a-t-on appris auprès de participants.

"Le choix de ce candidat-là, avec ses contacts forcément privilégiés au sein de l’administration américaine, est peut-être le moyen d’avoir des négociations un peu plus utiles et proches" avec les Etats-Unis, a déclaré Stéphane Van Gelder, directeur général d’Indom, société française spécialisée dans l’enregistrement et la gestion de noms de domaine.

Cette nomination "est un message fort des Etats-Unis montrant que l’Icann fait partie de leur dispositif de sécurité", a estimé en revanche Loïc Damilaville, directeur général adjoint de l’Afnic, qui gère les noms de domaine en .fr.

La compétence de l’Internet corporation for assigned names and numbers (Icann) est mondiale et ses décisions s’imposent à tous les Etats, mais il est de droit californien et lié par contrat au gouvernement américain. Or cet accord arrive à échéance le 30 septembre.

La Commission européenne a réaffirmé récemment la nécessité d’internationaliser la gouvernance de l’internet, appelant l’Icann à "rendre des comptes à la communauté de l’internet dans son ensemble, et pas seulement à un seul gouvernement".

M. Beckstrom, qui remplace Paul Twomey, devra aussi mener à bien la réforme annoncée il y a un an à Paris par l’Icann, portant sur la création de nouvelles extensions.

Jusqu’ici 250 extensions existaient, telles que .net ou .com. Désormais, tout le monde pourra créer, sous conditions financières, la sienne (.paris, .eco, .basket-ball, .food...).

(Source : AFP, 26 juin 2009]

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)