twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Umaru Embalò s’attaque aux intérêts du Sénégal et gèle les avoirs d’Orange Bissau

jeudi 10 février 2022

Coup dur pour la Sonatel qui vient de subir la furia du “général” du Peuple. Sa filiale Orange Bissau, détenue à plus de 80% par la multinationale sénégalaise, a vu ses avoirs gelés par le Tribunal fiscal, à la demande du gouvernement bissau-guinéen, qui réclame des arriérés de plusieurs milliards de francs FCfa. Même sort pour l’autre opérateur de téléphonie qui se voit réclamer plus d’un milliard de nos francs.

Selon des sources d’Atlanticactu.com proches de la Direction générale de Orange Bissau, “c’est faux, nous ne devons aucun franc au fisc bissau -guinéen, encore moins ces milliards réclamés par le pouvoir “. Poursuivant son argumentation, ” nous sommes présents depuis des lustres dans ce pays et c’est la première fois qu’un gouvernement nous cite dans de tels manquements “, renseigne notre interlocuteur, qui ironise au passage, ”espérons que Umaru Embalò n’essaie pas de copier ses amis du Sénégal qui, récemment, nous infligé une amende de 16 milliards de francs Cfa”.

” Actuellement, le gouvernement bissau-guinéen fait aux conséquences des dépenses de prestige de Umaru Embalò qui, depuis son installation par la CEDEAO, n’a cessé de voyager à travers le monde, à bord de jets privés. Plusieurs nouvelles taxes sont créées et impactent négativement sur le panier de la ménagère. Tout est cher à Bissau aujourd’hui”, révèle Antonio Gomes, un opérateur de tourisme.

Tout ceci intervient à peine quelques mois après la rançon électorale exigée par l’ARTP aux opérateurs de téléphonie au Sénégal, dont Orange du Groupe SONATEL sommée de payer la rondelette somme de 16 milliards FCfa. Les deux autres opérateurs quant à eux, sont épinglés comme suit : Free 2,5 milliards et Expresso 1,2 milliard. L’ARTP reproche à ces opérateurs la mauvaise qualité de leur service et de leur couverture du réseau par la 2G, 3G et 4G. Des accusations battues en brèche par le trio, qui soupçonne une taxe purement électorale que le pouvoir agite à l’approche de chaque élection.

Après avoir tenté de tenter de spolier les biens fonciers de l’homme d’affaires sénégalais Fallou Badiane, voilà que le ” général ” qui ne cesse de clamer son amitié avec Macky Sall, s’en prend directement aux intérêts stratégiques du Sénégal.

Pape Sané

(Source : Léral, 10 février 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)