twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Ubuntu : quelle est cette monnaie africaine émergente ?

mardi 15 mai 2018

Lancé en Côte d’Ivoire, le Ubuntu-coin pourrait être une nouvelle monnaie virtuelle utilisée en Afrique à des fins sociales et éthiques.

Ubuntu" est une crypto-monnaie qui devrait voir le jour en Afrique à partir du mois de juin. Le fondement de cet argent virtuel sera de promouvoir les initiatives sociales et solidaires et lutter contre la corruption. Un adage que l’un de ses créateurs camerounais, Mamadou Kwidjim Touré, a souhaité symboliser en lui conférant le nom "Ubuntu". Il désigne un courant philosophique africain qui aiderait notamment à vaincre le cancer. Cette nouvelle monnaie pourrait-elle vaincre durablement la corruption ?

D’après Le Monde, le Ubuntu-coin a été lancé à Abidjan, en Côte d’Ivoire, afin qu’une seule et même unité de transaction puisse être utilisée entre différents pays négociant ensemble. Semblable au bitcoin via son fonctionnement en chaînes de blocs, ou "blockchain", ce nouveau moyen d’échange viserait en plus à promouvoir "un ’coin’ éthique, qui permet ensuite de faire des investissements", selon Mamadou Kwidjim Touré. Développé en partenariat avec un Think Tank anglosaxon, le "U-coin" est donc actuellement pensé rendre son fonctionnement vertueux.

Un système qui serait incorruptible

Environ 50 à 100 millions de dollars devraient être convertis en "U-coins" et donc dématérialisés si le projet de ses initiateurs fonctionne. Un tel apport d’argent permettra d’alimenter un fond d’investissement spécifique au financement d’actions participatives.

Selon Le Monde, cette monnaie s’apparenterait à "un livre de comptes géant et digital, décentralisé sur des centaines de serveurs, qui réunit en blocs d’informations cryptées les données relatives aux échanges. La démultiplication des informations fait qu’il est impossible des les falsifier. Et elles sont accessibles à tous." Un système incorruptible qui doit certes être mis à l’épreuve, mais qui pourrait s’imposer d’ici les prochains mois.

(Source : RTL, 15 mai 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)