twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

UEMOA-Télécommunications : Le Mali, le Burkina Faso, la Guinée, le Togo et le Sénégal connectés au free roaming

vendredi 31 mars 2017

C’est désormais effectif dans 5 pays de l’Union économique monétaire ouest africaine à savoir le Mali, le Burkina Faso, la Guinée, le Togo et le Sénégal. Abdou Karim Sall, Directeur général de l’autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) a procédé hier jeudi 30 mars au lancement officiel du Free roaming dans les pays précités. Ce, à compter du 31 mars courant.

Sur les 7 pays signataires du protocole d’accord seule la Côte d’Ivoire, la Sierra Leone sont restées au quai, faute de n’avoir pas mis en place tout le dispositif nécessaire en place à date échue. A ce propos, le Dg de l’Artp de préciser : « La Côte d’Ivoire et la Sierra Leone n’étant pas prêtes, vont nous rejoindre plus tard. C’est juste un petit retard noté dans l’opérationnalisation du dispositif. Nous sommes confiants pour la suite des engagements, mais également pour les autres pays de l’Uemoa et de la Cdeao ».

A compte de ce jour, « un sénégalais en territoire malien peut recevoir ses appels gratuitement. Donc, même s’il n’a pas de crédit et lorsqu’il est en prépayé, il pourra recevoir l’appel à partir du territoire sénégalais sans avoir à débourser un rond », a-t-il précisé. Poursuivant sa communication, il dira : « Nous allons continuer à travailler et avec les autres pays de la sous-région ». Le système free roaming s’adresse à tout citoyen desdits pays en déplacement du même espace roaming. Nous avons, au niveau de la sous-région ouest africaine, la libre circulation des personnes et des biens et il faudrait que l’on applique la libre circulation des télécommunications en créant ce qu’il faut appeler le « one area network ». Cela permettra à un citoyen dans la zone communautaire de se déplacer sans avoir à payer de frais supplémentaire de roaming, a indiqué M. Sall.

Toujours selon lui : « La sous-région sera un seul réseau. Nous avons reçu les instructions de nos autorités, pour à travers le ‘’free roaming’’, permettre à la communauté ouest africaine, et à tous les citoyens de se déplacer librement sans pour autant faire face à une charge supplémentaire dans le domaine de l’utilisation des télécommunications ».

Le roaming ne concerne pas l’Internet

Toutefois, le Dg a tenu à préciser que : « le roaming ne concerne pas l’internet pour le moment. Ceux qui sont en roaming quand ils activent l’itinérance, qu’ils se connectent sur le réseau internet de l’opérateur, qui les abrite, vont devoir payer plein pot. Donc, le roaming ne concerne pas l’internet. Il ne concerner que la voix. Donc, j’attire l’attention de tous ceux-là qui vont se déplacer dans ces pays ».

La Gambie en ligne de mire

Abdoul Karim Sall a aussi invité le Dg de la télécommunication de la Gambie à prendre part au lancement du free roaming. « Nous allons bientôt engager les discutions. Et nous espérons pouvoir trouver consensus pour y arriver », dira-t-il.

Renfoncement du dispositif de lutte contre la fraude

A ce sujet, le patron de l’Artp se veut claire : « Nous demandons aux opérateurs d’être vigilants en appliquant le dispositif du protocole ».

Le feu-vert de Sonatel, Tigo et Expresso

Présents lors du lancement dudit projet d’intégration économique communautaire, les opérateurs locaux que sont Sonatel, Tigo et Expresso ont expressément confirmé l’applicabilité de la mesure à compte de ce 31 mars. Les associations de consommateurs applaudissent et encouragent Momar Ndao et Imam Youssoupha Sarr présents au lancement officiel du free roaming ont salué la mesure. « Nous saluons à juste titre l’Artp ainsi que l’ensemble des pays engagé dans ce processus. Et nous invitons tous les autres pays de l’Uemoa et de la Cdeao à se joindre au 5 pays engagés », ont-ils conseillé.

Dispositif tarifaire

A compter de ce jour, la réception d’appels et de Sms, pour les populations de ces 5 pays voyageant dans la zone, sera gratuit. Toutefois, cette gratuité se limitera à un volume de 300 minutes d’appel pour un délai de 30 jours. Cela, pour éviter d’avoir des « roameurs permanents », précise le Dg de l’Artp. Il ajoute : « Les appels et les sms émis seront, eux aussi, facturés aux tarifs appliqués par les opérateurs du pays ».

A partir du 31 mars, pour le voyageur sénégalais qui se rendra au Mali « la réception d’appels coûtera 0 franc (pour 300 minutes). Ils recevront gratuitement leurs appels sur leurs portables. Leurs appels vers un opérateur local coûtera 150 francs Cfa la minute, au lieu de 200 francs Cfa ; l’appel vers le pays d’origine et vers l’international 300 francs Cfa, la minute au lieu de 400 francs Cfa ; l’envoi de Sms toutes destinations à 100 francs Cfa. Pour l’appel international, le coût passe de 1100 francs Cfa la minute à 300 francs Cfa la minute », conclut-il.

Jean Pierre Malou

(Source : Sud Quotidien, 31 mars 2017)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

153 153 153 144 144 144 238 238 238 168 168 168 145 145 145 170 170 170 171 171 171 160 160 160 172 172 172 173 173 173 154 154 154 174 174 174 226 226 226 155 155 155 176 176 176 177 177 177 237 237 237 250 250 250 241 241 241 157 157 157 178 178 178 251 251 251 236 236 236 180 180 180 259 259 259 181 181 181 159 159 159 248 248 248 183 183 183 239 239 239 256 256 256 185 185 185 162 162 162 186 186 186 187 187 187 191 191 191 192 192 192 234 234 234 194 194 194 195 195 195 196 196 196 197 197 197 198 198 198 199 199 199 229 229 229 233 233 233 202 202 202 228 228 228 204 204 204 232 232 232 206 206 206 253 253 253 208 208 208 209 209 209 210 210 210 211 211 211 212 212 212 213 213 213 214 214 214 254 254 254 217 217 217 218 218 218 249 249 249 219 219 219 220 220 220 230 230 230 222 222 222 252 252 252 255 255 255 242 242 242 243 243 243 244 244 244 245 245 245 246 246 246 258 258 258 260 260 260 48 48 48 61 61 61 59 59 59 12 12 12 11 11 11 70 70 70 53 53 53 127 127 127 132 132 132 75 75 75 123 123 123 15 15 15 52 52 52 110 110 110 49 49 49 14 14 14 28 28 28 13 13 13 73 73 73 164 164 164 77 77 77 112 112 112 113 113 113 18 18 18 102 102 102 105 105 105 78 78 78 119 119 119 65 65 65 47 47 47 16 16 16 120 120 120 90 90 90 133 133 133 81 81 81 116 116 116 20 20 20 135 135 135 136 136 136 137 137 137 21 21 21 129 129 129 35 35 35 22 22 22 67 67 67 7 7 7 79 79 79 69 69 69 108 108 108 84 84 84 87 87 87 96 96 96 23 23 23 25 25 25 106 106 106 82 82 82 32 32 32 76 76 76 72 72 72 115 115 115 26 26 26 104 104 104 29 29 29 58 58 58 30 30 30 46 46 46 31 31 31 62 62 62 88 88 88 55 55 55 101 101 101 86 86 86 10 10 10 80 80 80 114 114 114 92 92 92 100 100 100 85 85 85 36 36 36 125 125 125 37 37 37 38 38 38 109 109 109 74 74 74 51 51 51 50 50 50 39 39 39 83 83 83 40 40 40 66 66 66 68 68 68 93 93 93 99 99 99 60 60 60 57 57 57 24 24 24 41 41 41 42 42 42 134 134 134 19 19 19 43 43 43 111 111 111 17 17 17 117 117 117 97 97 97 94 94 94 54 54 54 71 71 71 122 122 122 33 33 33 56 56 56 131 131 131 98 98 98 34 34 34 89 89 89 91 91 91 45 45 45 107 107 107

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 592 990 abonnés Internet

  • 8 304 319 abonnés 2G+3G (96,6%)
  • 166 539 clés Internet (1,9%)
  • 103 706 bonnés ADSL (1,2%)
  • 18 426 abonnés bas débit (0,2%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 31 mars 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 652 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 281 488 abonnés
- Taux de pénétration : 103, 25%

(ARTP, 31 mars 2017)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)