twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

UEMOA : La fibre optique avant 2011

mercredi 18 août 2010

Les huit Etats membres de l’Union monétaire et économique ouest-africain passent à la vitesse supérieure. Un projet commun d’interconnexion de télécommunication par fibre optique est sur la table des chefs d’Etat.

Après plusieurs raouts à Dakar, Cotonou et Bamako, les Etats de l’Uemoa, via leurs ministres plénipotentiaires chargés des télécommunications, sont sur le point de finaliser le projet communautaire de grande envergure de création d’une fibre optique prévue avant fin 2011 et qui va permettre l’interconnexion des pays. Aucune estimation financière n’a été faite par les promoteurs en ce qui concerne la fibre optique haut de gamme. Le cœur de ce projet passe par l’internet à haut débit pour ces 8 pays qui se traduira à court terme par une réduction des coûts de communication au sein du marché communautaire. Un second projet de mise en circulation d’une puce téléphonique dans l’espace communautaire à bas prix pour les usagers de téléphones mobiles est à l’étude du côté des Etats. Mais ce projet peine encore à trouver un agrément chez les opérateurs privés de téléphonie qui opèrent sur le marché Uemoa.

Le projet de fibre optique visant à relier 2 à 2 les pays membres de l’espace avance à petits pas. Les études techniques d’interconnexion entre le Burkina et le Niger sont en cours d’exécution et celles entre le Burkina et le Bénin sont en voie de finalisation. Les autorités de l’Uemoa qui misent beaucoup sur la réalisation d’un réseau haut débit à fibre optique mettent la dernière main sur ce gigantesque ouvrage en vue de combler l’énorme déficit d’accès des usagers ouest-africains aux nouvelles technologies de la communication.

Sur le plan de la législation, considérée comme le maillon faible du projet multimodal, à l’exception de la Guinée Bissau et du Burkina Faso, qui œuvrent dans ce sens, les 6 autres Etats de l’Union traînent les pieds dans l’harmonisation des textes juridiques nationaux relatifs aux directives de l’Uemoa.

Ismael Aidara

(Source : Les Afriques, 18 août 2010)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)