twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

UEMOA/Interoperabilité monétique des services financiers numériques : Vers une mise en place d’une plateforme regionale en 2020

jeudi 3 octobre 2019

Une rencontre de concertation régionale pour booster l’inclusion financière en Afrique de l’Ouest par l’interopérabilité monétique des services financiers numériques d’une durée de quatre jours est en cours à Dakar, au siège de la Banque centrale de l’Afrique de l’Ouest. Elle entend valider Le plan d’opérationnalité de la plateforme régionale en 2020.

La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) a engagé depuis lundi 30 septembre, et pour 4 jours, à son siège une concertation régionale sur l’interopérabilité monétique des services financiers numériques dans les huit pays de l’Uemoa. Un projet initié depuis avril 2017 avec l’appui de la Banque africaine de développement (Bad) et la Fondation Bill & Melinda Gates qui vise l’extension de l’interopérabilité numériques à l’ensemble des services financiers numériques. D’un coût global de 9,600 000 dollars US, soit environ 5,6 milliards de francs CFA, ledit projet vient booster l’écosystème en phase de maturité avec les nombreux transferts d’argent, via le mobile banking et la finance digitale.

Le vice-gouverneur Abdoulaye Diop appréciant ledit projet à sa juste valeur dira : « Ce nouveau système viendra compléter et enrichir les infrastructures financières de l’Union (Sica-Uemoa et Star-Uemoa) pour apporter aux populations des services de paiement de proximité à coût abordable, plus rapide qui offrent une connectivité totale à tous les types de paiement numérique ».

Toutefois, le vice-gouverneur a invité les siens à prendre en compte dans leurs travaux entre autres dimensions la sécurité globale du système, la tarification des services interopérables et les commissions d’inter-change, la qualité des services, la mise en œuvre d’une stratégie de communication, l’adoption rapide du cadre réglementaire de l’interopérabilité, la bonne gouvernance du système sans oublier l’appel lancé à la Banque centrale de poursuivre les chantiers de modernisation continue des systèmes de paiement de l’Union.

Jean Pierre Malou

(Source : Sud Quotidien, 3 octobre 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)