twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

UEMOA : Des transferts d’argent sans frais depuis le 3 avril

dimanche 5 avril 2020

La Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO) milite pour une digitalisation des paiements afin de juguler la propagation du covid-19 dans la zone de l’Union économique et monétaire ouest africain (UEMOA).

Depuis le 3 avril 2020, toutes opérations de transferts d’argent de montants inférieurs ou égaux à 5 000 francs CFA (environ 7,5 euros) seront gratuits dans chaque pays de l’UEMOA sur une période de 30 jours. Cette information a été rendue officielle par la BCEAO dans une note d’information diffusée le 1 avril. Pour le moment, les transferts inter pays ont été exclus de cette mesure.

Stratégie de riposte

Le covid-19 se propage rapidement dans le monde et touche sans exception les 8 pays de l’union. Afin de faire barrière à la pandémie, l’OMS (Organisation mondiale de la santé) a indiqué qu’il faut limiter les contacts physiques entre les populations. Avec cette mesure, la BCEAO pense que les personnes du commerce informel plus enclines à manipuler des espèces accepteront d’être payés par transferts d’argent.

Ainsi, les courses de taxis, les paiements dans les marchés, etc. pourront désormais se faire via les solutions développées par les émetteurs de monnaies électroniques (EME) comme les opérateurs de la téléphonie mobile et les banques digitales. Par ailleurs, selon certaines études dont disposent la banque centrale, les transferts d’argent d’au plus 5 000 francs constituent la plus grande partie des transferts vers les couches sociales défavorisés et les populations des zones rurales.

Win-Win

Confortés cette note d’information de la BCEAO, plusieurs EME sont mêmes allés au delà en permettant à leurs clients de ne plus supporter des frais pour leurs transferts d’argent plus importants pendant la même période désignée par la BCEAO. Les bénéfices sont nombreux pour ces EME. Les deux principaux sont l’accroissement des volumes des transactions et l’augmentation des soldes des portefeuilles électroniques des utilisateurs.

(Source : ICT4Africa, 5 avril 2020)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)