twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Transition numérique : les Africains choisissent un standard commun

mardi 6 novembre 2012

Les participants africains du séminaire du Réseau francophone des régulateurs des médias (REFRAM) ont opté pour le standard DVB-T2 et la norme MPEG4 dans le cadre de la transition de l’analogique au numérique, a constaté l’APS.

La rencontre de Dakar s’est ouverte lundi sur le thème : ’’Transition vers le numérique’’. Organisée par le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA) du Sénégal, elle s’est achevée mardi.

Les participants africains ont aussi porté leur choix sur le format dual SD/HD pour les boitiers set-up box, conformément aux recommandations de l’Union africaine des télécommunications (UIT) et de l’Union internationale des télécommunications (UIT).

A Dakar, les membres du REFRAM ont manifesté leur convergence de vues pour assurer aux autorités de régulation de l’audiovisuel toute leur place dans le processus de transition de l’analogique au numérique, qui doit être achevé en juin 2015.

Ils ont souligné l’importance d’une régulation des contenus capable de répondre aux enjeux sociétaux de la migration numérique.

Lors des débats, les participants ont mis l’accent sur l’utilité de mettre en place un plan de communication pour accompagner le processus de transition auprès des populations et des professionnels, en plus d’une coopération en la matière.

Le soutien indispensable à la production d’œuvres audiovisuelles, en particulier dans les pays africains, a retenu l’attention des membres du réseau, qui ont insisté sur la nécessité d’accorder une place importance à la société et non aux seuls enjeux technologiques, dans le processus de transition.

Les membres du REFRAM ont réitéré leur engagement à renforcer les échanges et la solidarité au sein de réseau, pour accompagner le mouvement vers le numérique.

(Source : APS, 6 novembre 2012)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)