twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Transfert de personnel : Les agents de Tigo maintiennent leur position

jeudi 23 avril 2015

Les agents de Tigo concernés par l’externalisation ont encore exigé que ce transfert se fasse en toute sécurité. Ce cri de cœur a été lancé, hier, non loin de la direction de Tigo, sise aux Almadies. Une occasion pour les plaignants d’éclairer l’opinion sur certains points.

Parés de brassards rouges et exhibant des pancartes, les travailleurs de Tigo ont encore donné de la voix, hier, pour réaffirmer leur volonté de ne pas se faire externaliser de Tigo dans des conditions défavorables. Tigo a en effet décidé d’envoyer 91 agents vers Ericsson dans le cadre de l’externalisation des services. Les travailleurs se sont donnés rendez-vous, hier, non loin de leur direction, sise aux Almadies. « La direction a mis les employés devant le fait accompli sans aucune procédure préalable. Elle se contente de dire aux gens : ’vous allez partir à Ericsson’. Les 91 concernés doivent signer ou être considérés comme démissionnaires », renseigne le Secrétaire général national du syndicat des employés de Sentel, Pape Tamsir Seck. Et d’expliquer plus en détails : « On nous demande d’aller à Ericsson. On n’a rien contre. Mais, comme c’est un contrat de travail, nous préférons que la personne concernée apporte son consentement. Ces emplois ne sont même pas sécurisés car nous avons demandé une garantie par rapport à ces 91 personnes. Après moult négociations la direction dit ne pouvoir garantir que pour 12 mois alors que le contrat avec Ericsson est pour une durée de 5 ans ».

A en croire M. Seck une requête a été introduite au niveau de l’inspection du travail pour arbitrage. M. Seck soutient que l’administration du travail a rendu un procès-verbal qui indique que les dispositions légales n’acceptent pas de transfert de personnels et qu’il faut qu’il y ait un accord de volonté, comme c’est un contrat. Ce qui s’en est suivi, selon M. Seck, est qu’« ils (les membres de l’administration) sont venus vendredi pour dire que toute personne qui ne signe pas les lettres de transfert sera considérée comme démissionnaire et ce à partir du 1er juin ». A comprendre cette invite comme un licenciement pour motifs économiques.

Les amis de Seck ne baissent pas les bras. Ils entendent dérouler d’autres plans d’action. Les plus hautes autorités ont été saisies pour un règlement à l’amiable de cette affaire.

Les travailleurs ont eu échos des projets d’externalisation depuis 2013. Ils se sont mobilisés car ils pensent qu’ils risquent de perdre leur emploi au sortir de leur transfert en ayant à l’esprit que leur nouvel employeur, Ericsson, a dernièrement procédé à des restructurations qui ont entraîné des licenciements.

Emile Dasylva

(Source : Wal Fadjri, 23 avril 2015)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)