twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Transfert d’une partie du personnel à Ericsson : Le réseau ne passe plus entre Tigo et ses employés

jeudi 26 mars 2015

La connexion entre la compagnie Tigo et ses employés est devenue vraiment défectueuse. L’externalisation du réseau est la cause du différend. Une réunion a eu lieu hier entre les deux parties. Mais à la sortie, les travailleurs ont crié à l’intimidation.

Entre la direction générale de la compagnie de téléphonie Tigo et son personnel, le bout du tunnel est encore loin. Pour le moment, les deux parties sont dans deux positions diamétralement opposées. Hier, la direction a convoqué des travailleurs dans un hôtel de la place pour parler du projet d’externalisation du réseau. Mais la réunion s’est terminée dans la discorde, les concernés refusant ce à quoi la direction les invitait. En fait, d’après Assane Fall le coordonnateur des délégués du personnel, les responsables veulent transférer une partie du personnel de Tigo à Ericsson. Ils sont au total 91 agents : ingénieurs, techniciens et chauffeurs.

Arrivée dans la salle, raconte Papa Ndao un des employés concernés par le transfert, le directeur des ressources humaines de Ericsson a d’abord commencé par leur faire une présentation. Par la suite, deux personnes qui, à son avis, ont été sélectionnées à l’avance avec un questionnaire préétabli, commencent à poser des questions. Après quoi, sans jamais avoir droit à la parole, on leur demande de changer de salle. ‘’Et là, on nous demande de signer une fiche de transfert. J’ai refusé de le faire’’, révèle M. Ndao pour qui, tout ce qui a été fait ‘’est du cinéma’’.

Si l’on en croit le syndicaliste Fall, la direction de Tigo s’est livrée à des menaces et du chantage, car ayant affirmé au cours de cette rencontre que celui qui ne signait pas la lettre de transfert serait considéré comme démissionnaire. Il a par ailleurs précisé que ce qui est appelé, par euphémisme, lettre de transfert est en réalité une lettre de démission.

A propos du projet, les responsables veulent affecter le réseau à Ericsson qu’ils considèrent comme mieux outillé en la matière. Son objectif est donc d’améliorer la qualité de service. Ce que rejette M. Fall selon qui le cœur de métier même de Tigo est le réseau avant le service. Ils ont d’ailleurs été félicités lors des dernières cérémonies religieuses pour la qualité du réseau, ajoute-t-il. Ce qui lui fait dire qu’il y a une violation du cahier des charges. L’autre argument des syndicalistes, c’est que le projet a des non-dits.

Si l’on en croit M. Fall, il y a le risque de perdre les avantages et même les emplois. ‘’Dans d’autres pays où cela a été tenté, il y a eu des licenciements économiques. L’objectif ici est double : agir sur le réseau et l’optimisation des coûts. C’est ce qui fait qu’au Niger, 90% des personnes ont été licenciées après 6 mois’’, souligne-t-il.

Pour toutes ces raisons, les délégués de la société ont déjà saisi l’autorité. Vendredi prochain, une rencontre entre le ministère de tutelle et les deux parties est prévue à la direction du travail. Ce sera l’occasion de statuer sur un différend collectif.

Babacar Willane

(Source : Enquête, 26 mars 2015)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)