twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Traitement et analyse les données satellitaires en Afrique : Le continent bientôt doté de « Digital Earth Africa »

lundi 22 mars 2021

La Commission économique pour l’Afrique (Cea) travaille à la mise en place du programme Digital Earth Africa, destiné à fournir une plate-forme exceptionnelle adaptée aux besoins qui peut traduire plus de 50 ans d’images satellitaires d’observation de la Terre en informations et en aperçus sur les changements sur terre et sur mer en Afrique. C’est la révélation de Daya Bragante lors de la 39ème session du Comité d’experts de la Cea dont la 53e session qui se tient à Addis Abeba en Éthiopie depuis le 17 mars, prendra fin le 23 du même mois.

La cheffe du groupe d’initiatives sous régionales, au Bureau sous régional de la Cea pour l’Afrique de l’Est indique que Digital Earth Africa s’appuiera sur la technologie Data Cube pour fournir une structure et des outils uniques à l’échelle continentale qui démocratisent la capacité de traiter et d’analyser les données satellitaires en informations prêtes à être utilisées sur les conditions environnementales du continent, y compris l’érosion des sols et des côtes, l’agriculture, la surveillance des forêts et des déserts, la gestion de l’eau et les changements dans les établissements humains, la gestion des risques de catastrophe et autres processus.

Mme Bragante déclare, dans la foulée, que le Centre d’excellence pour l’identité numérique, le commerce et l’économie, créé en 2018, fournit le soutien nécessaire aux États membres dans l’utilisation de la numérisation comme catalyseur d’une croissance inclusive et durable en Afrique.

En particulier, ajoute-t-elle, le Centre encouragera l’harmonisation des normes entre les États membres, soutiendra l’élaboration de réglementations visant à garantir la sécurité et la promotion des investissements dans les infrastructures, et développera les capacités et les compétences des principales parties prenantes, y compris du secteur privé, afin qu’elles puissent saisir les opportunités d’innovation et de création d’emplois que présente la numérisation.

Pour elle, le Centre cherchera, en outre, à soutenir l’aide apporté par la Cea pour la création d’un marché commun numérique dans le cadre de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf) afin que les pays puissent profiter des opportunités et des avantages associés à l’économie numérique sur un marché continental.

Bassirou Mbaye

(Source : Le Journal de l’économie sénégalaise, 22 mars 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)