twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Traitement des données personnelles à des fins de parrainage : La CDP tient à la confidentialité

mercredi 2 mai 2018

La Commission de protection des données personnelles (Cdp) tient au respect strict de la loi n°2008-12 du 25 janvier 2008, dans le traitement des données personnelles à des fins de parrainage. Dans un communiqué rendu public le 30 avril dernier, la patronne de la Cdp, Awa Ndiaye, informe que toutes les dispositions nécessaires à la sécurité et à la confidentialité des données personnelles seront rappelées aux autorités et candidats concernés.

La Commission de protection des données personnelles (Cdp) tire la sonnette d’alarme avant la mise en œuvre du système de parrainage. En effet, dans une note parvenue à Sud quotidien, la présidente de la Cdp, Awa Ndiaye, laisse entendre que l’Institution qu’elle dirige prendra les mesures nécessaires pour le respect de la loi dans le traitement des données personnelles à des fins de parrainage.

Pour elle, « dans le cadre de la mise en place du système de parrainage par la loi n°12/2018 portant modification du code électoral, la Cdp, conformément à ses attributions, informe que toutes les dispositions nécessaires à la sécurité et à la confidentialité des données personnelles de l’ensemble des électeurs seront rappelées aux autorités et aux candidats concernés ». Ainsi donc, elle compte faire un suivi des opérations qui s’effectueront. Elle renseigne que « la Cdp veillera à l’application de la loi au fur et à mesure que les mécanismes d’opérationnalisation seront adoptés ».

Ne s’en limitant pas, Awa Ndiaye a lancé un appel en direction des acteurs politiques et autres candidats. Dans la note, elle invite « les partis ou groupements politiques et candidats individuels à se conformer strictement aux dispositions de la loi n°2008-12 du 25 janvier 2008, notamment respecter scrupuleusement les droits des électeurs et faciliter leur exercice tout au long du processus de parrainage ». Elle n’a pas manqué d’informer de sa disponibilité à livrer des informations à toute personne intéressée.

Jean Michel Diatta

(Source : Sud Quotidein, 2 mai 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)