twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Trafic d’images : Canal+ réclame un dédommagement d’un milliard à Ousmane Ndiaye et Cie

jeudi 17 novembre 2016

Ils ont tous nié les faits. Mais lorsqu’une perquisition a été effectuée dans la chambre qu’ils avaient louée, plusieurs cartes et décodeurs de Canal+, ainsi que d’autres objets électroniques, ont permis de constater que Ousmane Ndiaye et ses amis trafiquaient illicitement des images de Canal.

Un commerce clandestin qui risque de leur coûter très cher. Canal+ leur réclame en effet un dédommagement d’un milliard de francs Cfa.

Si c’était à refaire sûrement qu’Ousmane ndiaye, Mouhamadou Sow, Mamadou Lamarana Diallo et Ismaïla Lèye ne le referaient certainement plus. En plus d’avoir connu la prison, ils risquent une sanction pécuniaire très salée. Attraits tous, hier, devant la barre du tribunal de grande instances de Dakar, statuant en matière de flagrant délit, pour les délits de capture illicite d’images, les mis en cause ont nié en bloc tous les faits qui leur sont reprochés.

En effet, c’est une enquête menée par la police, suite à la plainte déposée par un des consultants de Canal+, qui a permis de mettre la main sur ces prévenus. C’est ainsi qu’une perquisition a été effectuée dans leur chambre. Une perquisition qui a permis de découvrir des cartes de canal, des décodeurs de Canal, de Tnt et d’autres objets, leurs permettant d’effectuer ce trafic illégal.

Interrogés à l’enquête préliminaire, ils ont tous contesté les faits, expliquant qu’ils n’étaient dans la chambre que par coïncidence. Embouchant la même trompette à la barre, ils ont expliqué qu’ils n’utilisaient pas le réseau Canal, mais des chaînes de sport. C’est notamment le cas pour Ousmane Ndiaye et Ismaïla Lèye qui ont reconnu les faits en disant, qu’ils ont seulement capté l’image de Bein Sport en les vendant de 1500 ou 2000 francs Cfa, mais qu’ils n’ont jamais usé des chaînes de Canal+.

Malgré ces dénégations, l’avocat de la partie civile a déclaré que les faits ne souffrent d’aucune contestation. Le conseil de Canal de dire que lorsqu’on leur a demandé s’ils disposaient d’un réseau et s’ils détiennent le réseau Canal, ils ont répondu par l’affirmative.

Les coupables risquent 3 mois fermes

Poursuivant, la robe noire a aussi noté que ce matériel a été saisi dans leur chambre, car ils ont pris un local, pour y placer les décodeurs. Et c’est pour conclure que les prévenus ont agi en connaissance de cause. Toutes choses qui font que la partie civile a demandé au tribunal de les condamner solidairement et d’allouer la somme d’un milliard de francs Cfa à Canal+. Selon le ministère public, les faits ne souffrent d’aucune contestation, du moment que les prévenus ont tous reconnu ne pas détenir d’autorisation pour commercialiser ces images.

A en croire le parquet, le délit de captation d’images est établi, car un important lot de matériels a été retrouvé dans la chambre qu’ils ont louée. Le Procureur qui a expliqué leur modus operandi a ainsi demandé au tribunal de les déclarés tous coupables et de les condamner à 3 mois ferme.

Un réquisitoire que les avocats de la défense ont trouvé anormal, allant même jusqu’à défier le parquet. « Aucun prévenu n’a reconnu les faits et il est temps de dénoncer la mascarade de Canal. Aujourd’hui, il fait le tour des juridictions du Sénégal. Canal est déficitaire, car il s’est rendu compte que les jeunes d’aujourd’hui ne diffusaient pas leurs chaînes », a soutenu l’un des avocats de la défense. Ce, après quoi, ils ont plaidé la relaxe pure et simple.

L’affaire est mise en délibéré jusqu’au 18 novembre prochain.

(Source : Le Populaire, 17 novembre 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 25 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 701 175 abonnés Internet

  • 8 473 462 abonnés 2G+3G (97,4%)
  • 182 023 clés Internet (1,3%)
  • 98 353 abonnés ADSL (1,1%)
  • 18 428 abonnés bas débit (0,2%)

- 635 liaisons louées
- Taux de pénétration des services Internet : 58,79%

(ARTP, 31 décembre 2016)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 285 933 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,93%

(ARTP, 31 décembre 2016)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 186 485 abonnés
- Taux de pénétration : 102, 61%

(ARTP, 31 décembre 2016)

FACEBOOK

- 2 300 000 utilisateurs

(Internet World Stats, 30 juin 2016)