twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Tout le monde peut désormais enregistrer un nom de domaine .xxx

jeudi 8 décembre 2011

A dater de ce jour, quiconque le souhaite, peut enregistrer un nom de domaine .xxx. Les adresses web seront attribuées selon le principe du ‘premier arrivé, premier servi’.

A présent que tant la période Sunrise (au cours de laquelle les autorités et les propriétaires de marque peuvent introduire une demande) que la période Landrush (durant laquelle les non-propriétaires de marque et les sponsors ‘préférés’ peuvent eux aussi introduire une demande) sont terminées, voici le temps venu pour Monsieur Tout-le-Monde de pouvoir enregistrer lui aussi un nom de domaine .xxx. En d’autres mots, il ne faut plus travailler pour l’industrie de contenu pour adultes pour être pris en considération pour une adresse .xxx.

Par ailleurs, c’est aujourd’hui aussi que les 100.000 premiers noms de domaine .xxx deviennent opérationnels. ICM Registry, l’entreprise derrière le ‘domaine porno’, estime que ce nombre doublera au cours des prochaines semaines, maintenant que .xxx est également accessible au grand public.

Bien que les prix varient de registraire à registraire, un nom de domaine propre devrait osciller entre 50 et 75 euros.

Stuart Lawley, le CEO d’ICM Registry, est depuis des années déjà en train de créer un domaine pornographique sur internet. Mais l’Icann, l’organisation qui gère le système des noms de domaine, a éprouvé bien des difficultés avec .xxx. De nombreux pays s’y sont également opposés ces dernières années.

Un grand nombre d’entreprises du secteur porno même ne voient pas non plus .xxx d’un bon œil. Elles craignent en effet qu’elles soient un jour obligées de... camper derrière .xxx. Et si cela arrive, ce sera un jeu d’enfant pour les autorités, les parents et le corps enseignant de bloquer le contenu pour adultes.

(Source : PiccMi, 8 décembre 2011)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)