twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Traçage téléphonique des cas communautaires : La Cdp donne son aval et fixe les conditions

vendredi 24 avril 2020

Le système de traçage des cas communautaires au Coronavirus préconisé par les autorités sanitaires pour briser la chaîne de transmission communautaire, sera bientôt mis en place. La commission de protection des données personnelles (Cdp) qui a récemment été saisie pour une solution digitale e-santé et de localisation, vient de donner son aval afin qu’en collaboration avec les opérateurs de téléphonie, les déplacements des cas dits communautaires puissent être tracés dans le but d’identifier tous les contacts qu’ils ont eu et circonscrire la transmission.

Cependant, dans son communiqué lu par Seneweb, la Cdp entend jouer pleinement son rôle de régulateur des données personnelles en vertu des dispositions législatives et réglementaires encadrant ses missions. Ainsi, la Cdp tient à ce que « le traitement des données personnelles, relatives à la santé des personnes suivies, soit mis en œuvre exclusivement par des professionnels de santé ».

Elle exige aussi que « la collecte et le traitement d’autres données personnelles permettant d’identifier et de localiser les personnes concernées soient mis en œuvre par un nombre limité de personnes dûment habilités, qui auront souscrit à un engagement écrit à préserver la confidentialité et la sécurité des données auxquelles elles auront accès ».

Elle demande aussi que « la collecte des données soit limitée uniquement aux personnes ciblées par les autorités sanitaires, qui sont directement en contact avec celles infectées ». Mais aussi, « les données collectées soient conservées pendant le temps nécessaire à la prise en charge des personnes, et détruites automatiquement lorsque les finalités pour lesquelles elles sont collectées arrivent à terme ».

A signaler que lors d’un premier test, ce système de traçage téléphonique avait permis aux autorités sanitaires d’établir que le cas communautaire de Louga, un commerçant, a été infecté à Pikine. Le système avait aussi facilité la localisation de ‘’ses’’ contacts.

(Source : Seneweb, 24 avril 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)