twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Togo : selon Cina Lawson, le pays recherche 300 millions € pour déployer la fibre optique sur tout le réseau électrique

mercredi 30 mars 2022

Nouvellement doté du câble sous-marin Equiano de Google qui sera opérationnel au 4e trimestre de cette année, le Togo s’active sur un nouveau front. Le pays veut tirer ses capacités au plus près des populations urbaines pour s’assurer de l’accès du plus grand nombre au haut débit.

« Notre stratégie pour baisser les coûts consiste à déployer une infrastructure de fibre sur les lignes électriques. Creuser le sol et enfouir le câble en profondeur implique d’importants coûts de déploiement. Au lieu de cela, nous comptons déployer les câbles sur des poteaux qui accueillent des lignes électriques [lignes de la CEB (Communauté électrique du Bénin), Ndlr]. Imaginez quand vous dites à un résident que vous lui donnerez Internet haut débit avec son électricité à des prix abordables », a confié au média économique Quartz, Cina Lawson, ministre de l’Économie numérique, dans une interview.

Pour asseoir son plan, le gouvernement togolais est à la recherche d’au moins 300 millions €, a indiqué la ministre, sans donner de détails : « Nous discutons avec des bailleurs de fonds pour lever 300 millions d’euros afin de mettre la fibre sur toutes les lignes électriques ».

CSquared Woezon à la manette

C’est CSquared Woezon, la nouvelle structure (une joint-venture formée par CSquared (propriété de Google, la SFI, Convergent Partners et Mitsui), d’une part et la Société d’infrastructures numériques (SIN) détenue à 100 % par l’État d’autre part), qui sera en charge de ce projet d’envergure.

Créée pour gérer la station d’atterrissement du câble sous-marin Equiano, CSquared Woezon va aussi s’occuper de déployer la fibre optique sur les lignes électriques à haute tension intérieures et celles qui relient le Togo à ses pays voisins, notamment le Ghana, le Burkina Faso et le Bénin.

Selon la Banque mondiale, la CEB possède un réseau de transmission de 438 km équipé de fibre noire (fibre optique inactivée) au Togo, et plus de 1 000 km avec les pays voisins comme le Bénin et le Ghana.

Baisser les coûts

Avec un taux de pénétration de 23%, l’amélioration de la connectivité Internet est l’une des priorités du gouvernement, d’autant que dans sa feuille de route, les 2/3 des projets prioritaires ont une composante digitale. A ce titre, le programme Togo Digital promet faire du pays d’Afrique de l’Ouest un hub digital à l’horizon 2030, notamment en baissant le prix et la qualité de l’Internet qui restent jusqu’à présent peu compétitifs comparés aux pays voisins. Selon une étude commanditée par Google dans le cadre d’Equiano, les cabinets Africa Practice et Genesis Analytics ont estimé qu’avec le nouveau câble, les prix de détail de l’accès à Internet devraient baisser de 14 %.

Le secteur privé pour le dernier kilomètre, mais le gouvernement aussi

« Le Togo compte environ 1,2 million de foyers. Si nous déployons notre plan, au moins 500 000 foyers et 50 000 entreprises seront connectés aux réseaux de fibre optique. Je parle donc d’une vision qui transformera tout le Togo », assure la ministre togolaise. Si Cina Lawson veut déployer la fibre dans tout le pays via les lignes électriques, elle compte sur une participation active du secteur privé, mais rappelle que l’État doit rester le maître du jeu.

Sur le dernier kilomètre, « le gouvernement veut surtout réduire les risques du projet en contribuant au financement, pour s’assurer que les prix soient bas. S’il est entièrement dirigé par le secteur privé, il aura besoin d’un retour sur investissement qui peut entraîner des prix élevés », a indiqué Cina Lawson.

A juste titre, au Togo, plusieurs accords existent entre opérateurs mobiles, FAI et des services publics pour le déploiement de l’Internet à travers le pays. C’est notamment le cas de l’accord passé par TogoCom et GVA (Canalbox) avec la CEET (Compagnie Énergie Électrique du Togo), permettant à ces opérateurs d’utiliser les pylônes électriques de l’entreprise publique pour fournir de la fibre optique à domicile (FTTH).

e-Gouv passe aussi sous le giron de Csquared Woezon

Rappelons que le réseau e-Gouv, dont la mise en place a été financée en majeure partie par la Chine, et qui connecte déjà 560 bâtiments publics, dont l’université de Lomé entre dans le giron de cette co-entreprise détenue à 56 % par CSquared, basé à Maurice, et l’État togolais à travers la SIN (44%).

Fiacre E. Kakpo

(Source : WeAreTechAfrica, 30 mars 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)