twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Togo : le 1er Symposium régional Afrique de l’Ouest sur l’Intelligence artificielle annoncé pour le 16 décembre

mercredi 11 décembre 2019

L’Afrique de l’Ouest fait actuellement face à des défis majeurs, en termes de massification des besoins éducatifs et d’enseignement inclusif, de changement climatique et de transition écologique, de sécurité alimentaire et d’agriculture résiliente, de chômage de masse et de socialisation des jeunes. A cette liste, il convient d’ajouter les déséquilibres démographiques et d’épanouissement d’une vraie culture de la paix et de la sécurité des hommes, des données et de développement durable.

Quel est alors le potentiel de l’Intelligence Artificielle couplée au digital pour relever ces défis dans le respect de la diversité culturelle, de l’éthique et des droits humains ? L’IA peut-elle constituer une chance formidable pour la réalisation des objectifs posés par l’Agenda 2030 et l’Agence 2063 de l’Union Africaine en Afrique de l’Ouest et l’Agenda 2020 de la CEDEAO Ce sont, là quelques-unes des interrogations qui seront au centre du Symposium régional « Pour une Intelligence Artificielle (IA) éthique et inclusive au service du développement durable, de la paix et de la sécurité en Afrique de l’Ouest, Aného (Togo), 16-17 décembre 2019 », selon le communiqué de l’Agence francophone pour l’intelligence artificielle.

L’objectif de ce symposium consiste à donner l’opportunité aux participants d’échanger, de nouer des partenariats, d’exposer leurs innovations et de s’imprégner davantage des enjeux et opportunités de l’IA en Afrique, afin de renforcer les capacités des Etats, décideurs politiques, dirigeants du secteur privé et de la société civile, dans l’appropriation de l’IA.

Pour l’OIF, ce symposium régional s’inscrit en suivi de l’atelier de sensibilisation des acteurs du numérique sur les technologies émergentes, en particulier les données massives (big data) et l’Intelligence Artificielle, organisé par l’OIF du 20 au 23 mai 2019 au Woelab Prime à Lomé. Il puise également ses fondements de la stratégie 2020 de l’OIF, adoptée au Sommet de Kinshasa en octobre 2012.

Gaëlle Massang

(Source : Digital Business Africa, 11 décembre 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)