twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Tigo devient free : Les travailleurs fustigent la mutation

mardi 1er octobre 2019

L’opérateur téléphonique « Tigo » a muté ce mardi 1er octobre 2019, pour adopter un nouveau nom. Dorénavant, c’est « Free ». Un nouveau 4G+, opérationnel à Dakar et dans la plupart des capitales régionales. Mais les employés ruent sur les brancards, dénonçant leur non-implication dans l’opération.

Le passage de « Tigo » à « Free mobile » a fait grincer des dents chez les employés. Selon le délégué du personnel, c’est par voie de presse – réseaux sociaux – qu’ils ont été informés. Cela, fustige Alioune Badara Seck, « dénote d’un manque de considération notoire à l’égard des employés, et le mode de confiance également à l’endroit des travailleurs de Sentel (Tigo)« . En colère, il ajoute : « Nous n’avons été associés ni de près ni de loin à cette transformation. Non seulement, en tant que représentant du personnel, mais aussi une bonne partie des employés n’ont pas été associés au lancement de cette nouvelle marque. Nous déplorons cela de fait et nous le condamnons avec vigueur. Et ça, c’est des pratiques courantes depuis plusieurs années avec Sentel. Et ça se détériore de plus en plus ».

Plateforme revendicative

Trois points sont au menu de la plateforme revendicative des employés. Le premier, c’est un accompagnement de la direction générale de Sentel sur un plan logement. Sur un second point, c’est une prime sur la croissance de l’entreprise. « L’entreprise croit d’année en année, mais les employés que nous sommes, nous ne nous retrouvons pas dans ce schéma là« , a expliqué M. Seck qui faisait face à la presse. Le troisième, c’est une ouverture de l’actionnariat aux employés par une cession de parts. Si la direction générale de Sentel règle ces trois points avec ses employés, elle va participer à améliorer de manière considérable, les conditions de vie et de travail des employés de Sentel.

Rétrospective

Selon le délégué du personnel, des négociations ont été entamées avec la direction générale d’antan de Milicom. Mais s’inquiète M. Seck, avec le rachat par ce nouveau consortium là qui est arrivé à travers Monsieur Hassanein Hiridjee, Monsieur Xavier Niel et Monsieur Yérim Sow, il n’ y a pas eu de changement pour les employés. Il n’ y a pas eu d’amélioration de leurs conditions de travail. « Nous nous battons pour une amélioration de ces conditions de travail là. Et nous leur avions donné un ultimatum en assemblée générale du 17 septembre 2019, jusqu’au 30 septembre. Ce délai est passé et nous allons dérouler notre plan d’action », a-t-il fait savoir.

Birama Thior

(Source : Sénégo, 1er octobre 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)