twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Tidiane Dème de Google et Massata Faye de Facebook, deux jeunes entrepreneurs qui président aux destinées d’une Afrique numérique

dimanche 28 juin 2015

« Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années » , cette adage vient lier deux jeunes sénégalais aux fortunes diverses mais aux ambitions similaires ou presque. L’un est Halpoular, l’autre d’origine sérère. Deux cousins à plaisanterie qui ne se raillent jamais sur la toile.

Âgé de 39 ans, Tidjane Dème est originaire du Saloum, il est aussi un « boy Médina ». Fils prodige qui aime son terroir son pays et son continent. Il est le Directeur de Google pour l’Afrique francophone, chargé donc de mener les destinés du géant de Mountain View dans tous les pays africains ayant le français en commun. Le poids énorme de sa mission semble bien moins lourd pour ses frêles épaules. L’homme est un passionné des TIC et ses accessoires.

Un point qu’il partage avec son compatriote Massata Faye. Ce dernier a dix ans de moins mais les deux sont presque du même acabit. En effet, Monsieur Faye est désormais le Directeur de Facebook Afrique francophone. Âgé de 29 ans, il est le PDG et CEO de Diayma.com, numéro un de la vente en ligne au Sénégal, selon l’incubateur TIC au Sénégal, CTIC Dakar.

Les deux n’ont qu’un seul désir, faire éclore et prospérer le potentiel africain à travers les TIC et via le net. Tidjane a fait ses études supérieures en France alors que Massata lui est un diplômé de l’Université El Manar de Tunis. Dès son retour en terre natale, il se lance dans l’entrepreneuriat TIC et peu à peu il met en place son projet de vente en ligne. Diayma.com son site est aujourd’hui la plateforme e-commerce de référence au Sénégal. Tandis que Tidjane Dème après ses premières lettres de noblesse à Dakar a fini son cursus au niveau supérieur en France à Polytechnique. À l’heure de l’extension du net en Europe, il crée quelques startups en France sans grands succès. Un envie qui a grandi une fois au Sénégal.

Le brillant étudiant qui voulait rompre avec la routine dans les activités professionnelles s’y est vite retrouvé dans le girond des TIC. Et conscient qu’il peut innover , il a démarré au Sénégal une startup nommée Commonsys, destinée à aider les PME dans l’usage des TIC qui a évolué. Puis il trouva une petite entreprise en conseil qui travaille dans la gestion des outils informatiques.

Massata lui, un ambassadeur du plus grand réseau social, Facebook. Avec son site il a montré comment on peut maîtriser l’e-commerce. Pour partager sa passion il a tapé dans l’œil des responsables du Facebook le plus valeureux sur la toile pour devenir son patron en Afrique francophone. Son plus grand souhait c’est de faire changer l’Afrique en bien avec Facebook. Il a une mission de trois ans qui évolue sur six mois, du coup Facebook veut multiplier ses programmes dans son partenariat avec les entreprises de télécommunications.

Si Massata accroît l’e-commerce avec Facebook en Afrique, Tidjane lui peut faire comprendre aux dirigeants africains que l’économie numérique ne se limite pas seulement aux télécoms, mais bien au-delà. M. Dème est convaincu que l’économie numérique est une opportunité de développement du PIB et peut créer de l’emploi pour les milliers de jeunes africains maintenant mieux formés et moins défavorisés devant le marché de l’emploi de l’économie classique. D’où la nécessité de regarder dans le long terme.

Les deux hommes sont des références dans le monde des TIC. Avec eux le Sénégal gagne une place centrale dans le dispositif des TIC en Afrique et devient peu à peu un Hub numérique, une ambition devenue une viatique pour nos dirigeants. Mais pour Tidjane, »Si vous voulez faire de votre pays un hub numérique, cela nécessitera une bande-passante abondante. Il faudra qu’elle soit disponible depuis l’international jusqu’au last-mile. Dème pense tout haut que la connectivité est le seul problème pour nos pays, à régler d’urgence. Ces deux dignes fils du pays de la Téranga sont revenus au bercail en 2009, après leurs études supérieures. Depuis, le destin semble les lier pour le développement de l’Afrique. Un pari audacieux mais possible dans le long terme, sur la route de l’émergence amorcée,déjà, par un pays comme le Sénégal, qui voit tout en grand malgré sa taille géographique. Le Sénégal a connu un grand succès dans le domaine des TIC avec la nomination de ces deux entrepreneurs qui sont des références pour la jeunesse africaine.

(Source : Social Net Link, 27 juin 2015)

Post-Scriptum

Massata Faye

« C’est un grand honneur pour moi de rejoindre Facebook, leader sur le web et le mobile, et de participer au développement de ses activités en Afrique. J’ai une seule chose en tête. Je souhaite utiliser Facebook pour changer en bien le quotidien de l’Afrique francophone. J’ai deux missions à réaliser dans 3 ans avec des évaluations tous les 6 mois ».

Tidiane Dème de Google Afrique

Certaines m’appellent tous les jours pour me demander : « est-ce qu’on peut venir dans votre bureau uploader ? Parce qu’uploader une vidéo HD d’un gigaoctet leur prend deux jours, alors qu’elles peuvent produire 20 vidéos par jour et ils n’arrivent même pas en uploader deux par jour. Donc toutes les industries de contenu auront besoin de ce très haut-débit. Je pense que les gouvernants doivent se pencher sur la question et être très ambitieux.

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)