twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Tentative en catimini de rattacher l’Artp au ministre des Télécommunications par le ministre Abdoulaye Bibi Baldé : Colère noire de Macky Sall et des Experts juridiques de la Banque Mondiale

vendredi 16 novembre 2018

Le président Macky Sall est entré dans une colère noire. A l’origine, selon SourceA, les retouches opérées par le Ministre de la Communication et des Télécommunications sur le Projet de Code des communications électroniques envoyé à l’Assemblée nationale puis retiré du circuit. En effet, Abdoulaye Bibi Baldé est accusé d’avoir retouché le texte sans son aval (celui de Macky Sall). « Ça ne passera jamais », a tonné Macky Sall, quand il a été informé de ces modifications qui feraient que l’Autorité de régulation des télécommunications et postes quitte la Présidence de la République, au profit du Ministère des Télécommunications.

Le canard de Castors/Bourguiba souligne également que les Experts juridiques de la Banque Mondiale se sont, également, foncièrement, opposés à la volonté du ministre Abdoulaye Bibi Baldé de procéder au rattachement de l’Autorité de régulation des télécommunications et postes (Artp) au Ministère chargé des Télécommunications.

Non seulement, pour ces Experts juridiques, cette disposition est contraire aux textes communautaires (Actes Additionnels adoptés le 19 janvier 2007 par les chefs d’État annexés au Traité révisé de la Cedeao, ainsi que les Directives de l’Uemoa) et nationaux (loi n°2002-23 du 4 septembre 2002 portant cadre de régulation des entreprises concessionnaires de services public).

Mais aussi, de l’avis desdits Experts, l’expérience malheureuse vécue dans certains pays comme la Guinée est assez significative qu’il faille tout mettre en œuvre, pour que l’Artp ne soit jamais rattachée au Ministère de la Communication.

(Source : Actusen, 16 novembre 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)