twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Tentative de sauvetage du satellite panafricain Rascom-QAF1

mardi 8 janvier 2008

De nouvelles manoeuvres seront réalisées pour tenter de sauver la mission du satellite panafricain Rascom-QAF1, lancé le 22 décembre par une fusée Ariane mais dont un incident technique avait interrompu la mise sur orbite définitive, a annoncé mardi Thales Alenia Space.

Le constructeur du satellite de télécommunications a précisé dans un communiqué qu’il essayait de modifier son orbite afin de le protéger des radiations solaires, permettant ainsi "d’analyser la possibilité d’atteindre" l’orbite géostationnaire définitive à 36.000 km au-dessus de l’Equateur, à la verticale du golfe de Guinée.

Les opérations de mise à poste destinées à corriger l’orbite provisoire du satellite après le lancement grâce à une série d’allumages de son moteur embarqué, avaient été interrompues en raison d’une fuite dans le sous-système d’hélium pressurisé.

Ces nouvelles manoeuvres devant consommer de l’hélium, nécessaire pour maintenir le satellite en position idéale au cours de sa mission, sa durée de vie, prévue pour 15 ans, "devrait être considérablement réduite", a indiqué Thales Alenia Space dans un communiqué. Elle "ne pourra être estimée qu’une fois l’orbite visée atteinte et sous réserve que les opérations se déroulent avec succès", a-t-il ajouté.

Premier satellite panafricain de télécommunications, lancé pour la société SascomStar-QAF, Rascom-QAF1 doit fournir différents services de télécommunications (télévision directe, accès internet...) dans les zones africaines rurales ainsi que des liaisons interurbaines et internationales sur tout le continent.

(Source : AFP, 8 janvier 2008)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)