twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Tensions à Expresso Sénégal : La direction nargue la tutelle

mardi 30 août 2022

En campant sur sa logique de licenciements "abusifs", la direction d’Expresso Sénégal ignore tout bonnement cette main tendue par le ministère de l’Économie numérique et des Télécommunications. Pis, elle semble n’en avoir que faire de la médiation et des décisions prises au cours d’une réunion avec leur ministre de tutelle.

La trêve n’aura été que de courte durée. Les employés d’Expresso Sénégal ont remis ça. Ils étaient en sit-in hier devant les locaux de leur direction générale. Le motif de ce nouveau mouvement d’humeur est à aller chercher dans le non-respect des engagements qu’avait pris leur employeur de les rétablir dans leurs fonctions. Face à ce dernier revirement, les travailleurs menacent de durcir le ton par des grèves intempestives pour ainsi bloquer tout le système de l’entreprise jusqu’à gain de cause.

En effet, l’annonce du durcissement du plan d’action est consécutive à la fermeture du siège d’Expresso Sénégal, ce lundi 29 août. Et la non-signature du protocole entre travailleurs et le top management n’a fait qu’envenimer la situation. La direction générale n’a même pas daigné se rendre à la rencontre de "réconciliation" initiée par la tutelle elle-même ce lundi. Cette nouvelle défiance, ce nouveau manquement de la boîte de téléphonie mobile vis-à-vis du ministère de l’Économie numérique et des Télécommunications risquent de rendre la situation plus difficile.

Dans les faits, Expresso a envoyé paître bon nombre de ses agents ce lundi, en mettant sur la table les prestations en freelance. Cette approche ne passe évidemment pas du côté des travailleurs qui veulent retrouver leur manière classique de travailler en présentiel. Toujours est-il que la situation semble empirer, et ce, malgré le rôle d’arbitre joué jusque-là par Yankhoba Diattara et son équipe.

Le 23 août dernier, dans un communiqué reçu à ‘’EnQuête’’, la tutelle informait d’une issue heureuse trouvée à l’épineux problème qui oppose les travailleurs d’Expresso Sénégal à la direction générale. En effet, lit-on dans la note, ‘’le ministre de l’Économie numérique et des Télécommunications tient à informer l’opinion nationale et internationale que dans le cadre du suivi de la situation qui prévaut au sein du groupe Expresso Sénégal, une entente a été trouvée entre les différentes parties, à savoir la direction d’Expresso et les agents regroupés autour du Syndicat des travailleurs’’.

Aussi, indique-t-on, ‘’cette suite heureuse a été obtenue à l’issue de séances d’échanges, d’écoute et de partage initiées par le ministre Yankhoba Diattara, le mardi 23 août 2022’’. Une entente qui repose sur divers points.

Il est écrit que ‘’la direction accepte de suspendre toutes les procédures de licenciement des agents ; la direction accepte de débloquer tous les postes de travail des agents concernés par les mesures et sanctions prises antérieurement ; les agents acceptent de cesser toute forme de contestation et de regagner leur poste ; les parties (direction et agents) s’accordent à se retrouver autour de la commission mise en place à l’effet de trouver une solution consensuelle. Cette commission sera composée du ministère du l’Économie numérique et des Télécommunications, du ministère du Travail et du Dialogue social, de l’ARTP, de la direction d’Expresso et du Syndicat des travailleurs’’.

Par ailleurs, Yankhoba Diattara a félicité et remercié la direction d’Expresso et les travailleurs ‘’pour leur esprit de dépassement et leur commune volonté de trouver une solution consensuelle et durable au bénéfice du développement socio-économique du Sénégal en général et celui du secteur des télécommunications en particulier’’. En outre, ‘’il a invité les parties à toujours privilégier le dialogue pour éviter les tensions et crises dans leur collaboration’’.

(Source : Enquête, 30 août 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik