twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Téléphonie mobile : Les trois opérateurs ont enregistré 737.083 nouveaux usagers

mardi 30 juillet 2013

L’observatoire du marché des télécommunications de l’Artp a publié, hier, son rapport trimestriel des évolutions enregistrées sur le marché de la téléphonie fixe, de la téléphonie mobile et de l’internet. Partout, la tendance est à la hausse. En termes de nouveaux usagers gagnés entre janvier et mars, l’opérateur Expresso a damé le pion à ses concurrents.

Conformément à sa mission de suivi, d’analyse et de présentation régulière des évolutions enregistrées sur le marché des télécommunications au Sénégal, l’Observatoire du marché des télécommunications de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) a dévoilé, hier, les grandes tendances enregistrées entre janvier et mars 2013 dans le secteur de la téléphonie fixe, du mobile et de l’internet. Le principal enseignement est que, globalement, ces trois secteurs ont tous connu un regain d’activité durant le premier trimestre de l’année 2013. Ainsi, la téléphonie fixe a enregistré une augmentation timide de 1 % de son parc après avoir connu une baisse globale d’usagers en 2012. En effet, le nombre d’abonnés du fixe est de 343.369, soit une augmentation de 3350 nouveaux usagers. Cette augmentation, selon le chef du département Stratégie et prospective de l’Artp, Hamady Sy, vient principalement du parc résidentiel qui représente 78 % des usagers, le reste étant constitué pour 21 % d’usagers professionnels et pour moins de 1 % d’usagers publics (cybers, télécentres, publiphones). Cependant, malgré cette hausse du parc, le taux de pénétration reste encore faible car n’étant que de 2,53 %, ajoute M. Sy. Ce segment de marché, investi uniquement par Orange et Expresso, reste largement dominé par l’opérateur historique qui détient 84 % des parts de marché et monopolise le marché professionnel. Quant au marché de la téléphonie mobile dont le taux de pénétration est estimé à 90 %, le rapport de l’Observatoire fait ressortir qu’il est « extrêmement dynamique et continue sa progression au premier semestre 2013 ». Il a enregistré une augmentation de 6,42 % du parc des abonnés soit 737.083 nouveaux usagers ayant rejoint l’un des trois opérateurs (Orange, Expresso et Tigo). Ce qui établit le nombre total d’abonnés à 12.207.729. A ce niveau, Expresso se taille la part du lion. Le dernier venu sur le marché des télécommunications au Sénégal a, en effet, enregistré 427.449 nouveaux abonnés, là où Orange n’en a récolté que 286.578 alors que Tigo, même s’il a recommencé à collecter de nouveaux usagers, ne doit se contenter que de 23.056 nouveaux abonnés.

Si, par rapport à 2012, la hiérarchie en termes de collecte de nouveaux abonnés a été bousculée par Expresso qui a ravi la première place à Orange, il demeure que le dernier né des opérateurs reste scotché toujours à la 3ème place. « La baisse des parts de marché d’Orange (60,66 %) et de Tigo (21,8 %) profite à Expresso qui voit ses parts de marché augmenter à 17,52 %. Malgré cette bonne performance, ce dernier reste le 3ème opérateur sur le marché de la téléphonie mobile sénégalais sur le segment significatif des offres prépayées », a fait observer M. Sy. En revanche, la tendance observée à la fin de l’année 2012 pour Expresso sur le marché des post-payés se confirme en 2013 avec des parts de marché supérieures à celles de Tigo.

Internet, un taux de pénétration jamais égalé de 7,9 %

En ce qui concerne le marché de l’internet dont le dynamisme ne cesse d’aller crescendo, surtout grâce au développement de l’internet mobile, le parc d’usagers a considérablement augmenté pour atteindre 1.072.488 usagers à la date du 31 mars, conduisant ainsi à un taux de pénétration jamais égalé de 7,9 %, selon le rapport de l’Artp. Ce segment de marché est très largement dominé par l’internet mobile qui représente 87 % du parc usagers si l’on prend en compte les utilisateurs de clés internet. Au même moment, l’Adsl a enregistré une légère croissance de l’ordre de 4,4 %.

D’après ce rapport, ce marché de l’internet est extrêmement concurrentiel si l’on se réfère aux parts de marchés de chaque opérateur, notamment sur le segment de marché significatif de l’internet mobile en dehors des clés internet. Si Expresso accueille 41 % des utilisateurs de l’internet mobile, Orange, lui, est largement en tête sur le marché des clés internet avec 82 % de parts de marché et est en position de monopole sur le marché de l’Adsl. Quant à Tigo, « sa position confirme, s’il en était besoin, la nécessité d’intervenir sur l’internet mobile 3G », a recommandé le rapport.

Les abonnés non identifiés ne pourront plus émettre d’appels à partir de demain

Lors de la présentation du rapport trimestriel du marché des télécommunications, le directeur de l’économie de marché et de la stratégie de l’Artp a rappelé qu’au-delà du 31 juillet, les abonnés qui ne se seront pas identifiés risquent de voir leur numéro de téléphone coupé. C’est une directive émanant d’un décret datant de 2007 mais qui n’avait jamais été appliquée dans toute sa rigueur. « Le gouvernement du Sénégal avait pris ce décret demandant à l’ensemble des opérateurs d’identifier tous leurs abonnés. En décembre 2012, à la suite d’une évaluation, l’Artp s’est rendue compte que ce décret n’était pas appliqué. C’est à partir de là qu’on a relancé le processus pour que les opérateurs puissent le respecter à la règle », a rappelé Omar Diène Sakho de l’Artp. Après tout le travail de sensibilisation qui s’en est suivi, il a déclaré qu’à partir du 31 juillet prochain, les abonnés qui ne se seront pas identifiés ne pourront plus émettre des appels. Par contre, « ils pourront recevoir des appels mais pendant une durée limitée afin de les inciter à s’identifier avant que leur numéro ne soit définitivement coupé », a-t-il ajouté.

Elhadji Ibrahima Thiam

(Source : http://www.lesoleil.sn/, 30 juillet 2013)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)