twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Téléphonie mobile : La portabilité des numéros lancée aujourd’hui

mardi 1er septembre 2015

A partir d’aujourd’hui, les clients de la téléphonie mobile ont la possibilité de conserver leur numéro de téléphone s’ils désirent changer d’opérateur, gratuitement. C’est l’ère de la portabilité.

Le Sénégal entre, à partir d’aujourd’hui, dans l’ère de la portabilité qui est la possibilité offerte à un abonné de téléphonie mobile de changer d’opérateur tout en gardant son numéro de téléphone. Ce qui fait de notre pays le deuxième en Afrique à se lancer dans ce système. L’opération sera lancée par l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) ce matin à Dakar, après un long processus de préparation effectuée de concert avec les opérateurs de téléphonie mobile, (lire encadré). Les frais de portage sont gratuits pour le client, précise un communiqué de l’Artp. Le délai maximum de portage d’un numéro ne doit pas dépasser 24 heures tout comme le délai d’interruption ne doit pas excéder deux heures. Le client qui fait un portage devra respecter un délai de trois mois pour changer encore d’opérateur, précise le communiqué.

Changer d’opérateur gratuitement

L’objectif de la portabilité, selon l’Artp, est de garantir les intérêts des consommateurs, améliorer la qualité du service, favoriser la baisse sur les prix, introduire de nouveaux produits et services, faciliter l’arrivée de nouveaux entrants. Ce système devrait permettre au consommateur, au-delà de la conservation de son numéro de téléphone, un accès à une meilleure qualité des produits et services, une réduction du coût lié au changement d’opérateur, une baisse des tarifs de services de télécommunications. La portabilité a aussi comme avantage, pour le régulateur, l’Artp en l’occurrence, de favoriser l’apparition de nouveaux acteurs et services innovants, de rendre le marché plus compétitif, de renforcer la satisfaction des consommateurs, d’optimiser la gestion des ressources en numérotation. Pour les opérateurs, la portabilité offre une opportunité de croissance dans un marché en voie de saturation. En effet, le parc du mobile au Sénégal est estimé à 147.273.269 millions de lignes à la date du 31 décembre 2014 contre 13.133.772 lignes au 31 décembre 2013.

Le taux de pénétration ne cesse d’évoluer, s’établissant à 106,45 % en 2014 contre 16 % en 2005, 38,9 % en 2007, 76,4% en 2011, 84,80% en 2012 et 96,80% en 2013. La portabilité devrait aussi inciter les opérateurs à diversifier et à améliorer les produits et services, à analyser plus efficacement les causes profondes de « churn » (perte de client), à accroître leur parc avec les nouveaux entrants.

Malick Ciss

(Source : Le Soleil, 1er spetmbre 2015)

Post-Scriptum

Aboutissement d’un processus basé sur l’approche participative

La portabilité des numéros de téléphone mobile qui entre en vigueur aujourd’hui au Sénégal, est le résultat d’un long processus réunissant l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) et les acteurs de la téléphonie mobile. « L’Artp a adopté une approche participative dans la mise en œuvre de ce levier de régulation », lit-on dans un communiqué de l’autorité de régulation. Ainsi, une journée de concertation a été organisée sur l’opportunité de sa mise en œuvre avec tous les acteurs concernés. A l’issue de cette concertation, la majorité des acteurs du secteur se sont accordés sur la nécessité de mettre en place rapidement la portabilité. Par la suite, l’Artp qui a adopté la décision n°0009/2013/Artp/Dg/Col du 25/10/2013, a lancé officiellement le processus de mise en œuvre qui s’est déroulé selon un calendrier comprenant plusieurs activités en huit grandes étapes. Le 11 juin, elle publie la décision n°1034/Artp/Dem/Djc relative à l’adoption des lignes directrices consacrant l’option pour un mode de routage direct, un guichet simple, avec un interlocuteur unique pour le client (son nouvel opérateur) et une base de données centralisée qui sera gérée par une entité tierce. Dans son souci d’impliquer davantage les opérateurs dans les travaux, l’Artp a créé un comité de pilotage et quatre sous-comités (un sous-comité juridique présidé par l’Artp, un sous-comité technique présidé par Sentel, un sous-comité économique présidé par Expresso, un sous-comité parcours client et « process » présidé par Sonatel).

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)