twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Téléphoine : L’intranet va réduire la facture de l’Etat

jeudi 9 décembre 2010

Bientôt la facture de téléphone de l’Etat va être allégée avec la finalisation du projet d’intranet de l’administration, a déclaré le directeur de l’Agence de l’informatisation de l’Etat. Selon Tamsir Amadou Ba, l’informatique doit être utilisé comme outil pour booster le secteur de l’économie en Afrique. Il a présidé, hier Mercredi, la présentation de la filiale sénégalaise de la société française Seriacom. Le projet de développement de l’intranet gouvernemental est en bonne voie. Selon le tout nouveau directeur de l’Agence de l’informatique de l’Etat (Adie), « la phase d’installation de la fibre optique est presque bouclée ». C’est la seconde phase du projet qui porte sur le contenu du programme et les applications, qui est en cours. A en croire Tamsir Amadou Ba, le projet a bénéficié de trois financements de la Banque mondiale, de la Chine et de la Corée du Sud. Le montant des financements est estimé à près de 38 milliards, 75 millions de dollars, dont les 50 ont été consacrés à la mise en place de la fibre optique, les 25 autres sont destinés au câblage pour un réseau normé.

Avec la finalisation de projet, la communication des services de l’Etat va passer par le système IP. Cela va permettre de réduire la facture de téléphone de l’Etat. Au-delà des considérations financières, le ministère des finances, utilisateur de solutions transversales, va pouvoir en profiter dans le cadre de la gestion du budget. Pour les contribuables, cet intranet permettra d’avoir un accès facile à l’information et ils pourront acquérir des documents en s’épargnant les longs déplacements.

Revenant sur le lancement de la filiale sénégalaise de la société Seriacom, Tamsir Ba a plaidé pour que les Etats africains accompagnent la révolution dans le secteur de l’informatique. « Sans les Tic, il est difficile de développer l’économie, or l’Afrique compte sur le numérique pour accélérer sa croissance économique et son développement. Et dans cette perspective, Seriacom a sa partition à jouer. »

Cette société, filiale de Seriacom groupe, une entreprise française, est spécialisée dans les offres de solutions technologiques comme les ERP et les SAP.

Pour lui, le secteur doit être révolutionné pour booster l’économie sénégalaise, mais en attendant, les délais de livraison ne sont pas encore connus.

(Source : Sud Quotidien, 9 décembre 2010)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)