twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Télécoms en Afrique : "Le Sénégal cherche à être leader", selon Alassane Dialy Ndiaye

mardi 13 septembre 2011

Le travail abattu depuis une quarantaine d’années par les acteurs des télécoms et des TIC fait du Sénégal un pays modèle dans ce domaine. Toutefois le Ministre d’État chargé de la connectivité, Alassane Dialy Ndiaye, annonce que ambition actuelle du gouvernement est d’occuper "complètement" la première place en Afrique.

Le Ministre d’État chargé de la connectivité, Alassane Dialy Ndiaye a exprimé son souhait de voir le Sénégal occuper "complètement" la tête des télécommunications en Afrique. En visite, le weekend passé à Bambylor, Alassane Dialy Ndiaye a toute fois rappelé la position, somme toute confortable qu’occupe le Sénégal dans le domaine des télécoms en Afrique. "Nous sommes dans le peloton de tête en Afrique dans ce domaine", a-t-il souligné avant d’ajouter : "Je souhaite en tant que pionnier des télécoms de ce pays et fondateur de la Sonatel, que notre pays soit complètement à la tempête des télécoms africains". selon lui, le Sénégal a travaillé dans ce domaine depuis une quarantaine d’années et c’est le cas aujourd’hui avec les différents acteurs des Télécoms que sont la Sonatel, Tigo et Expresso.

En tant que Président de la Commission nationale de la connectivité, Alassane Dialy Ndiaye pense que cet objectif de placer le Sénégal dans le hit-parade des télécoms en Afrique ne peut prospérer sans le respect de la réglementation des télécommunications, "particulièrement des télécommunications internationales", a précisé le Ministre d’État. Faisant référence aux appels rentrants, le Ministre d’État souligne que "le président de la république a signé un décret et les différents acteurs sont en train exécuter ce qui est prévu dans le décret". Faisant fi de ce qu’il appelle des "discours dissonants" entendus ça et là, Alassane Dialy Ndiaye se veut clair : "notre rôle c’est de rassembler tous les acteurs, de les écouter tous, et aider à trouver les moyens d’appliquer les directives du président de la république, tout en respectant les différents accords internationaux qui ont été signé&s par le Sénégal", a précisé le Ministre d’État.

Alassane Dialy Ndiaye ajoute que le rôle de la Commission nationale de la connectivité est de faire en sorte que les technologies de l’information et de la communication soient au service du pays. Et qu’elles soient accessibles aux sénégalais au moindre coût.

Maguette Ndong

(Source : Le Soleil, 13 septembre 2011)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)