twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Télécommunication : bientôt un réseau téléphonique unique en Afrique

samedi 31 mars 2018

Un réseau téléphonique unique pourrait bientôt voir le jour en Afrique. C’est en tout cas le principal sujet qui a été à l’ordre du jour de la quatrième réunion des régulateurs des télécommunications (les 28, 29 mars dernier) au Gabon.

Une rencontre qui a permis aux experts de télécommunications de plancher sur les voies et moyens techniques, juridiques et économiques pour la mise en œuvre de ce réseau africain unique dont l’objectif est de permettre aux Africains de partir d’un pays à l’autre sans avoir besoin d’une carte SIM locale.

Il s’agira également de supprimer les frais de roaming (itinérance) pour recevoir et émettre des appels. « Smart Africa a pour ambition de créer un marché unique africain. Cela fait 1,2 milliard de consommateurs. Le trafic interafricain va augmenter, le business interafricain va augmenter, le commerce africain va augmenter », a expliqué Hamadoun Touré, secrétaire général de Smart Africa.

C’est depuis 2013 lors du sommet Transform Africa de Kigali, que l’idée d’un réseau téléphonique continental a été émise. Cinq ans après, le projet peine à prendre forme, mais des dispositions sont en train d’être prises pour le concrétiser d’ici 2025. D’ailleurs, il a été testé avec succès dans quatre pays africains. « On a cassé ces barrières-là dans les quatre pays, en l’occurrence le Rwanda, le Soudan du Sud, le Kenya et l’Ouganda. Le trafic a fait une augmentation de 800%. Le revenu en fait a augmenté pour les opérateurs », a précisé Hamadoun Touré.

Pour l’heure, seulement 22 pays africains ont adhéré au projet mais d’autres pays devront s’ajouter à la liste d’ici le lancement effectif du projet.

Nicolas Louyah

(Source : Africa Top Success, 31 mars 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)