twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Télécommunication : Objectif : 3 millions d’abonnées en 2008

jeudi 27 janvier 2005

Le gouvernement a en chantier une stratégie destinée à consolider et accroître les avancées du pays en matière de télécommunication. Pour ce faire, il a dégagé un certain nombre d’objectifs. Déclinés dans la Lettre de politique sectorielle du secteur des télécommunications, ceux-ci visent à apporter des réponses aux insuffisances, faiblesses et autres manquements constatés dans le secteur. D’après le document, cela se fera par "l’accroissement de l’offre de services et la facilitation de l’accès aux services de télécommunications et de l’information au plus grand nombre d’usagers, en particulier en milieu rural". Un accès qui, indique le document, devra être "assuré par la définition des obligations des opérateurs de télécommunications en matière d’aménagement du territoire et de service universel". A cet égard, il est prévu de porter le parc téléphonique qui, de 1 million d’abonnés en 2003 va passer à plus de 3 millions en 2008.

Le gouvernement entend également améliorer la desserte rurale en raccordant plus de 9. 500 villages d’ici à 2008 et la totalité des villages centres (14. 200) d’ici 2010. Pour atteindre ces résultats en des délais plus réduits, l’Etat se réservera le droit d’explorer les innovations technologiques. Le gouvernement ne compte pas s’arrêter là. Il veut aussi améliorer la qualité et la gamme de services offerts, favoriser l’innovation dans les services pour satisfaire les besoins de l’ensemble des utilisateurs. Idem, il cherche aussi à assurer en permanence la disponibilité au Sénégal d’un réseau de télécommunications fiable, ouvert au monde en portant respectivement les taux d’efficacité des communications locales et interurbaines de 68 % et 58 % en 2003 à 80 % et 70 % en 2008. Tout comme il entend répartir de manière équitable la valeur générée par le secteur entre les usagers, les producteurs et l’Etat en vue d’optimiser la croissance du secteur et de favoriser le développement de meilleurs services à des prix compétitifs. Autant d’objectifs dont la liste est loin d’être exhaustive pour renforcer la compétitivité et la diversification de l’économie sénégalaise et de ses entreprises en favorisant le développement d’un secteur des télécommunications concurrentiel et dynamique dans un contexte de mondialisation croissante.

Le secteur des télécommunications est marqué par un taux de pénétration encore insuffisant pour tous les segments (fixe, mobile, internet) et ce particulièrement en milieu rural. L’accès privé est également limité pour le segment urbain à faibles revenus avec une pénétration des services télécom de 10 % contre 50 % pour le segment à revenus plus élevés ainsi qu’un accès limité aux services à valeur ajoutée dont l’Internet. Ne parlons pas des tarifs appliqués qui ne sont pas assez incitatifs pour accroître une demande latente et insatisfaite, de l’absence d’une régulation effective pour définir les règles du jeu entre opérateurs et fournisseurs de services, entre autres manquements et insuffisances notés dans le secteur.

N. M. GAYE

(Source : Wal Fadjri, 27 janvier 2005)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)