twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Télécentres et téléservices : Les griefs des exploitants contre l’Art

jeudi 5 juin 2003

L’Agence de régulation des télécommunications (Art) du Sénégal ne trouve plus grâce aux yeux des exploitants de télécentres. Les membres de l’Union nationale des exploitants de télécentres et téléservices du Sénégal (Untts) comptent organiser une marche de protestation le 23 juin devant les locaux de l’Agence de régulation des télécommunications « pour mettre le directeur général devant ses responsabilités ».

Un autre mouvement d’humeur est prévu, pour le 22 juillet avec une autre marche de protestation devant les grilles du palais présidentiel, pour « demander au chef de l’Etat de réagir pour l’application intégrale de la loi n° 2001-15 du 27 décembre 2001 portant Code des télécommunications ». Le dernier acte du plan d’action des membres de l’Untts est programmé pour le 26 juillet prochain, « une grève de la faim des gérants de télécentres et télé services dans le parking de l’Art ».

Les membres de l’Union nationale des exploitants de télécentres et téléservices du Sénégal (Unetts) estiment que « l’Agence de régulation des télécommunications n’est pas à la hauteur de ses responsabilités face aux obligations de la Loi n° 2001-15 du 27 décembre 2001 portant Code des télécommunications ». Une situation que les membres de l’Untts ont fini de constater « après quinze mois de collaboration » avec l’Art.

Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, ils dressent un chapelet de reproches et de manquements de la part de l’Art. Ceux-ci ont noms : « Des promesses jamais tenues, des séances de concertation toujours reculées, des retards de procédures sur plus d’une année. » Une liste de griefs à laquelle viennent s’ajouter « un manque de sincérité dans le travail, une priorité exclusivement réservée aux séances de travail avec les bailleurs au détriment des aspirations réelles du peuple sénégalais ».

Les membres de l’Untts rappellent que leur structure « s’est battue avant et après l’alternance pour l’institution d’un organe de régulation des télécommunications au Sénégal. Elle s’est ensuite battue pour la nomination des 5 conseillers de l’Art ».

La structure signale qu’elle dispose aujourd’hui de 13 000 télécentres, 17 000 lignes de téléphones, 24 000 gérants, participe à 33 % de chiffre d’affaires de la Sonatel, soit plus de 40 milliards de francs Cfa et paye à l’Etat plus de 7 milliards de francs Cfa comme Tva par année.

Mamadou Ticko DIATTA

(Source : Le Quotidien 5 juin 2003)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)