twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Technologie : L’Afrique un marché à fort potentiel

vendredi 8 mai 2015

L’Afrique constitue un marché à haut potentiel pour les entreprises technologiques. C’est ce qui est ressorti de la Conférence sur la technologie mondiale de DHL.

Placée sous le thème « Connecting Markets, Trends & People » (Connecter les marchés, les tendances et les personnes), la conférence a accueilli quelque 300 délégués, parmi lesquels de nombreux clients de DHL appartenant à des entreprises technologiques mondiales de tout premier rang, pour un programme de trois jours composé de séances plénières et d’ateliers. « La séance plénière intitulée « Rise of Africa » (L’essor de l’Afrique) ainsi que différents ateliers ont exploré le potentiel du continent africain et les attentes à son égard, s’accompagnant de discussions sur le meilleur moyen d’affronter les défis ainsi que les barrières commerciales existants et d’exploiter la croissance. Les porte-paroles de plusieurs entreprises africaines ainsi que d’une multinationale ont indiqué comment ils opèrent, avec succès, sur les divers marchés africains », indique le communiqué dont nous avons reçue copie.

Selon Ashish Thakkar, fondateur et PDG du Groupe Mara, les entreprises doivent dépasser le battage médiatique négatif et de se familiariser avec les pays africains sur place, afin d’explorer et d’exploiter l’extraordinaire potentiel existant. En effet, les experts présents à la conférence sont unanimes à reconnaitre qu’une forte croissance continue du secteur technologique dans toute l’Afrique, grâce à des entrepreneurs avertis tels que MM. Shagaya et Oviosu, qui sont à l’avant-garde du commerce électronique et des paiements mobiles, et à des segments technologiques tels que les téléphones portables, dont le rythme de croissance demeure soutenu. « D’après les estimations, l’utilisation d’Internet sur les téléphones portables sera multipliée par vingt au cours des cinq prochaines années en Afrique, ce qui correspond au double du taux de croissance enregistré dans le reste du monde. Les délégués présents à la Conférence sur la technologie mondiale de DHL ont appris à connaître les préférences des consommateurs africains, qui privilégient par exemple le paiement des détaillants par téléphone portable plutôt qu’au comptant et qui témoignent d’un intérêt croissant pour les appareils mobiles à prix abordables, favorisé par le développement rapide de la classe moyenne. Des discussions ont également abordé le potentiel de l’Afrique de devenir une destination pour la fabrication de produits technologiques », indique le communiqué.

Ce qui fait dire à M. Rob Siegers, président, département de la technologie mondiale auprès de DHL, que le secteur de la technologie est un secteur hautement dynamique et le rythme du changement est rapide. « Nous distinguons actuellement deux tendances : d’une part la progression des nouvelles technologies, telles que l’« Internet des objets », les mégadonnées, l’informatique en nuage et d’autres tendances qui transforment les modèles d’activité au fur et à mesure que les entreprises technologiques tentent d’améliorer leurs produits en les assortissant de services ; d’autre part l’intérêt accru à exploiter la croissance des pays émergents. Alors que la croissance ralentit sur certains marchés traditionnels, les pays émergents gagnent en importance pour les entreprises technologiques, et, aux yeux d’un grand nombre de nos clients, l’Afrique est devenue particulièrement intéressante. Lors de la conférence de cette année, nous voulions mettre les clients en relation avec des experts déjà établis avec succès en Afrique. Nos séances plénières et nos ateliers ont été conçus pour offrir un aperçu unique de la manière de faire des affaires sur le continent et pour faciliter le partage de connaissances et la mise en réseau ».

Selon Charles Brewer, directeur général de DHL Express Afrique subsaharienne, DHL est un partenaire fort pour le secteur technologique à travers le continent. « Nous sommes présents en Afrique depuis 37 ans et nous sommes bien placés pour assister les clients dans le cadre de leurs chaînes d’approvisionnement de bout en bout et de leurs solutions logistiques sur mesure, afin de les aider à surmonter les difficultés et à tirer parti des opportunités de croissance considérables dont regorge le continent », a-t-il dit.

Oumar Fédior

(Source : Réussir Business, 8 mai 2015)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)