twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Tchad : L’utilisation des réseaux sociaux pose problème

jeudi 15 décembre 2022

L’utilisation croissante des réseaux sociaux au Tchad pourrait faciliter la transition politique, mais elle risque aussi d’attiser la violence, selon ICG.

La transition tchadienne est entrée dans une phase délicate. La répression gouvernementale a tué, en octobre, plusieurs dizaines de personnes, laissant une onde de choc dans la société.

A l’approche des élections de 2024, les réseaux sociaux peuvent fournir un cadre plus ouvert au débat, mais ils risquent aussi de nourir divisions et violences, c’est ce que dit International Crisis Group (ICG), dans un rapport publié récemment.

Dans cette période toujours plus crispée que traversent les élites politiques et la population tchadiennes, les voix qui s’expriment sur les réseaux sociaux du pays pourraient jouer un rôle grandissant, tant en bien que, potentiellement, en mal, dit encore ICG.

L’analyse de ces médias de février à juin 2022 montre qu’ils ont eu des effets très bénéfiques mais qu’ils présentent des risques significatifs, selon le groupe de réflexion.

Former les influenceurs

Les autorités tchadiennes devraient, grâce à des programmes de formation, encourager les influenceurs et influenceuses qui sont prêts à écouter à utiliser leur position pour empêcher la diffusion d’informations mensongères, de propos haineux et d’incitations à la violence en ligne, recommande ICG.

(Source : Deutsche Welle, 15 décembre 2022)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 17 227 783 abonnés Internet

  • 16 672 913 abonnés 2G+3G+4G (96,87%)
    • 2G : 16,10%
    • 3G : 28,11%
    • 4G : 55,79%
  • 247 760 abonnés ADSL/Fibre (1,45%)
  • 305 746 clés et box Internet (1,77%)
  • 1364 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,44%
  • Internet mobile : 98,56%

- Liaisons louées : 4 420

- Taux de pénétration des services Internet : 97,12%

(ARTP, 31 décembre 2022)

- Débit moyen de connexion mobile : 23, 10 Mbps
- Débit moyen de connexion fixe : 21, 77 Mbps

(Ookla, 31 janvier 2023)


- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%
(Internet World Stats 31 décembre 2018)


- 8861 noms de domaine actifs en .sn
(NIC Sénégal, décembre 2022)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 297 046 abonnés
- 256 076 résidentiels (86,21%)
- 40 970 professionnels (13,79%)
- Taux de pénétration : 1,67%

(ARTP, 31 décembre 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 854 830 abonnés
- Taux de pénétration : 117,57%

(ARTP, 31 décembre 2022)

FACEBOOK

3 050 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 17,4%

- Facebook : 2 600 000

- Facebook Messenger : 675 200

- Instagram : 931 500

- LinkedIn : 930 000

- Twitter : 300 000

(Datareportal, Janvier 2023)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik