twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Tchad-Fibre optique : La gestion confiée à la société soudano-tchadienne Sudatchad

mardi 9 avril 2019

Au Tchad, le gouvernement a décidé de confier la gestion de la fibre optique à la société soudano-tchadienne Sudatchad. C’est l’une des résolutions adoptées le 26 mars 2019 lors d’un conseil des ministres. Selon le gouvernement tchadien, l’aboutissement des différents travaux engagés sur la fibre optique dans le pays devrait permettre de désenclaver numériquement le pays : « Ce projet de décret s’inscrit en droite ligne du vaste programme engagé par le ministère pour la réalisation des infrastructures large bande en fibre optique en vue de relier le Tchad aux réseaux internationaux et d’interconnecter les chefs-lieux des provinces et départements dans l’optique de rendre l’internet haut débit accessible sur l’ensemble du territoire national ».

En octroyant le marché de la gestion de la fibre optique au Tchad à Sudatchad, l’entreprise se voit ainsi autorisée à installer la fibre optique dans tout le pays. Suivant les projections du gouvernement tchadien, le réseau de fibre optique qui devra relier Njamena à Adré devrait s’étendre sur près de 800 km.

Seulement l’attribution de ce marché intervient dans un contexte tchadien marqué par une censure sans précédente des services Internet par le gouvernement. En mars 2018, le gouvernement avait décidé de suspendre, ou du moins, restreindre fortement l’accès aux réseaux sociaux, et globalement à Internet dans le pays. Rendu à avril 2019, le constat est le même : Internet est toujours restreint.

Une situation assez dommageable à l’ouverture du Tchad sur le monde. Ceci, alors que déjà, le pays n’affiche pas de très bons résultats en matière d’inclusion numérique, se classant parmi les derniers en Afrique. Alors que la moyenne africaine en termes d’accès à Internet est de 37,4%, ce taux n’est que de 5% au Tchad. Dans la même veine, alors que le nombre d’utilisateurs de médias sociaux est en augmentation dans d’autres pays africains, au Tchad, c’est plutôt l’inverse. Au cours des douze mois précédant janvier 2019, l’utilisation des médias sociaux a diminué de 150 000 utilisateurs, soit 54%.

Ainsi, pour pouvoir permettre à Sudatchad de réaliser du bénéfice, il faudra inévitablement procéder à la levée de la suspension d’Internet.

Jephté Tchémédié

(Source : Digital Business Africa, 9 avril 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)