twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Tchad : Coupures des réseaux sociaux - La justice botte en touche

vendredi 5 octobre 2018

Au Tchad, le verdict du procès de deux avocats qui ont porté plainte contre les principales compagnies de téléphonie mobile est tombé jeudi 4 octobre. Les deux avocats ont porté plainte après avoir constaté la restriction de l’accès aux réseaux sociaux depuis plusieurs mois. Après avoir obligé les autorités à s’expliquer sur ces restrictions, le tribunal de première instance de Ndjamena a décidé de botter en touche pour vice de procédure.

Le tribunal a botté en touche, selon l’accusation. En estimant que la plainte des deux avocats était recevable dans la forme et non sur le fond, les juges ont refusé de reconnaître une situation qui était évidente, estime Maître Frédéric Nanadjingué, l’un des deux avocats qui ont porté plainte contre les compagnies de téléphonie mobile pour restriction d’accès à Facebook, WhatsApp et Messenger depuis plusieurs mois.

« Nous estimons que cette décision ne fait que conforter les auteurs de cette situation, explique Me Nanadjingué, dans la mesure où les droits des consommateurs ayant été violés au regard des dispositions de la loi portant protection des droits des consommateurs en République du Tchad, notamment en ce qui concerne le droit à l’information, le droit à la protection des intérêts économiques des consommateurs ».

Convoquée à la barre, l’Autorité de régulation des télécommunications au Tchad a expliqué mardi dernier qu’elle a reçu un ordre du ministère de l’Intérieur pour mettre en œuvre cette censure sur les réseaux sociaux. Un argumentaire qui n’a pas été pris en compte par la justice. Les deux avocats qui entendent interjeter appel devront mener une nouvelle bataille, sinon plusieurs autres, avant de faire admettre à la justice qu’au Tchad, cela fait plusieurs mois que l’accès aux réseaux sociaux est interdit aux citoyens, sans aucune explication des pouvoirs publics.

(Source : RFI, 5 octobre 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)