twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Taxes sur les appels internationaux entrants : La Sonatel menace d’aller en grève

samedi 27 août 2011

La Sonatel a décidé d’entamer un bras de fer avec le gouvernement qui a pris un décret pour instruire un système de contrôle et de tarification des appels téléphoniques internationaux entrants. L’avocat de cette société de téléphonie, Me El Hadj Diouf qui a organisé une conférence de presse hier pour, dit-il, dénoncer « ce projet diabolique de Wade », a affirmé que la Sonatel a déposé un préavis de grève si l’Exécutif ne retire pas son projet immédiatement. « On ne va pas dévoiler tout le plan, mais parmi les quelques éléments qu’on doit porter à votre connaissance, il y a le préavis de grève des travailleurs de la Sonatel. Car, l’outil de travail est menacé. Il y a la constitution des avocats dont moi même pour faire face à ce décret », dit Me Diouf. Très en verve, le conseiller de la Sonatel affirme qu’ils ont saisi la Justice pour l’annulation du décret de Abdoulaye, mais jusqu’à présent la Cour suprême ne s’est pas encore prononcée. Me Diouf estime que ce système de contrôle non seulement va constituer un manque à gagner pour la Sonatel qui va perdre des centaines de milliards, mais aussi les Sénégalais de l’extérieur vont subir un coup énorme. Car à l’en croire, les pays où ils résident présentement vont appliquer le principe de la réciprocité, en doublant leur tarif pour les étrangers.

Cependant, Me El hadj Diouf n’a pas manqué de jeter des pierres dans le jardin de Wade. Pour lui, ce décret a pour dessein d’amasser de l’argent pour financer sa campagne électorale en 2012. « Tous les moyens sont bons pour Abdoulaye Wade et son régime, y compris même la fermeture de la Sonatel le fleuron de l’économie nationale, pour amasser des sous et préparer une campagne présidentielle à laquelle il ne doit pas prendre part parce qu’ayant été exclu du jeu après ses 2 mandats. » Le consumériste Momar Ndao qui est monté au créneau pour défendre la position de l’Etat, n’est pas épargné par Me Diouf. Pour lui, Momar Ndao a choisi « le camp de l’argent contre celui des travailleurs ». « Momar Ndao est aujourd’hui le bras armé de Wade, il a même fait une tournée avec les agents du régime pour défendre ce projet, en disant que les Sénégalais de l’extérieur doivent payer l’impôt. Il est très actif au front pour porter ce projet, mais il ne verra que du feu parce que cela ne marchera pas », dénonce-t-il, avant de poursuivre que celui-ci doit répondre à la citation directe que la Sonatel lui a brandie, dont l’audience est fixée le 15 septembre prochain.

L’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp) en a aussi pris pour son grade. D’après Me El hadj Diouf, le rôle de cette agence, c’est de réguler le système des télécommunications et non de s’occuper des taxes et des tarifs des appels.

En outre, Il ajoute que l’Artp n’a pas fait l’état financier de l’argent qu’elle a collecté depuis sa création. « Cela fait 10 ans qu’elle a été créée. Elle a amassé plus de 80 milliards de francs Cfa, mais c’est un flou total. On ne sait pas où va l’argent ; même le Trésor du Sénégal ne sait pas où se trouve l’argent », dit-il. Et de poursuivre que cette agence « a encaissé 18,5 milliards de francs Cfa de la Sonatel depuis un an, depuis qu’on a démarré les opérations sur les surtaxes ».

Mamadou S. Gacko

(Source : Le Quotidien, 27 août 2011)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)