twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Tarif internet : le gouvernement ougandais envisage une réduction de plus de 50 %, d’ici fin 2022

lundi 29 août 2022

L’Ouganda présente un taux d’accès à Internet assez avancé. Cependant, les tarifs liés à Internet sont encore élevés ce qui rend difficile l’accessibilité par toutes les couches sociales.

Le gouvernement ougandais envisage de réduire les coûts d’Internet dans le pays, d’ici la fin de l’année. L’objectif visé par cette initiative est de promouvoir l’utilisation des services financiers numériques et d’accroître l’inclusion financière des groupes vulnérables.

Selon Chris Baryomunsi, ministre des TIC et de l’Orientation nationale, le pays va réduire de plus de moitié le coût des données qu’il fournit par le biais de la fibre de l’infrastructure dorsale nationale, le faisant passer de 70 dollars par Mbps à 30 dollars.

« Nous parlons d’un Internet purement gouvernemental. Une fois que nous aurons réduit le coût auquel le gouvernement vend aux fournisseurs de services, ils réduiront automatiquement le coût que l’utilisateur final devra payer et nous pensons que cela contribuera à nos efforts pour numériser notre économie », a déclaré le ministre des TIC et de l’Orientation nationale, le mercredi 24 août.

La réduction des coûts d’Internet permettra de soutenir la croissance des innovations dans le domaine des TIC, des services financiers numériques, de la communication et des services administratifs en ligne, entre autres. Plusieurs projets à cet effet sont en cours et le plus important d’entre eux a été achevé, rappelle le site We Are Tech. Il s’agit du projet portant sur l’infrastructure dorsale nationale de transmission de données et l’infrastructure d’administration en ligne dont le coût est estimé à 75 millions de dollars. Il va permettre de connecter toutes les grandes villes du pays à un réseau basé sur le câble à fibre optique et de connecter les ministères et les départements gouvernementaux au réseau d’administration en ligne.

Ces projets s’inscrivent dans le cadre du Programme d’accélération numérique de l’Ouganda qui a pour but de combler les lacunes de l’infrastructure actuelle et accélérer la pénétration d’Internet dans le pays.

Samira Njoya

(Source : Agence Ecofin, 29 aout 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik