twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Tarif international entrant : Les pays de la Cedeao veulent plus de clarté dans les statistiques

samedi 14 septembre 2013

Du 06 au 07 septembre dernier, la Commission de la Cedeao a organisé dans un hôtel d’Abidjan, un atelier régional de validation du rapport de l’étude sur l’impact de la taxe de terminaison sur le trafic international entrant au sein de la Cedeao.

Ont pris part à cet atelier, les experts des secteurs des télécommunications/Tic et les régulateurs des Etats membres de la Cedeao (Bénin, Burkina Faso, Cap-Vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Liberia, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal, Togo).

Des représentants de l’Union internationale des télécommunications (Uit), de la Banque africaine de développement (Bad), des opérateurs et fournisseurs des services de télécommunications/Tic de l’espace Cedeao ont également participé à cette rencontre.

Au terme de 48 heures d’intenses réflexions, les experts ont formulé des recommandations. Ils ont entre autres souhaité que soient apportés, des correctifs au rapport de l’étude sur l’impact de la taxe de terminaison notamment au niveau des données statistiques. Pour ce faire, les Etats membres ont été invités à fournir dans un délai raisonnable, les données statistiques correctes à la Cedeao. Une autre recommandation porte sur l’approfondissement de l’étude sur l’impact de l’application de la taxe de terminaison entre Etats membres de la Cedeao (volume de trafic intra communautaire, recettes générées etc).

La mise en place d’un groupe de travail inter gouvernemental pour poursuivre la réflexion sur la taxe de terminaison, l’exhortation des Etats membres à fournir les informations dans les délais afin de faciliter le travail de la commission de la Cedeao et le report de la restitution de l’étude à la réunion de ministres à Banjul, sont également des recommandations formulées à l’issue de cet atelier régional.

Franck Souhoné

(Source : L’Infofrome, 13 septembre 2013)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)