twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Tanzanie : le gouvernement restreint l’accès aux réseaux sociaux au sein des administrations publiques

jeudi 30 août 2018

Le gouvernement de la République de Tanzanie vient d’émettre une circulaire à travers laquelle il restreint l’accès aux réseaux sociaux dans toutes les administrations publiques reliées au réseau Internet de l’Etat. Dans l’acte signé par Florian Ndumbaro, le secrétaire permanent du bureau du président en charge de la gestion de la fonction publique, le journal The Citizen précise que la restriction d’accès aux réseaux sociaux qui frappe les fonctionnaires, court durant les heures de travail.

La circulaire a été envoyée à tous les secrétaires permanents, aux secrétaires administratifs régionaux, aux directeurs exécutifs et aux responsables des institutions publiques de la Tanzanie.

Florian Ndumbaro explique que la mesure prise par le gouvernement survient après plusieurs plaintes émises par des usagers sur la mauvaise qualité de service à laquelle ils ont été confrontés dans plusieurs administrations publiques. Des fonctionnaires se sont montrés plus intéressés par leurs discussions sur WhatsApp, Facebook, Twitter et autres applications et réseaux social que par le service pour lequel ils ont été sollicités par les usagers. Le secrétaire permanent du bureau du président estime qu’une telle conduite met en péril non seulement les efforts déployés par le gouvernement pour offrir un service public rapide et efficace, mais également nuit aux actions en faveur en faveur de la gouvernance électronique.

Florian Ndumbaro, a souligné que les administrations publiques qui voudront accéder aux réseaux sociaux à partir de l’Internet de l’Etat, devront adresser une demande d’autorisation à son bureau, dans laquelle elles justifieront le bien-fondé de l’accès requis.

C’est la deuxième fois que le gouvernement prend cette mesure en rapport avec l’usage des réseaux sociaux pendant les heures de travail. La première date du 31 août 2017. Elle avait été émise par Susan Mlawi, alors secrétaire permanent du bureau du président en charge de la gestion de la fonction publique.

(Source : Agence Ecofin, 30 août 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)