twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Tanzanie : le gouvernement a réduit de 30% le montant de la taxe sur le Mobile Money imposée en juillet

jeudi 2 septembre 2021

L’enveloppe financière que ciblaient les autorités tanzaniennes pour financer des projets de développement au cours des cinq prochaines années va baisser. Les populations ont obtenu gain de cause pour payer un montant plus faible de l’impôt qui devait en être la source.

Le gouvernement de Tanzanie a revu à la baisse le montant de la taxe sur le Mobile Money imposé en juillet dernier. Mardi 31 août, il l’a réduit de 30%. En d’autres termes, la taxe qui oscillait entre 10 et 10 000 shillings tanzaniens (0,0043 à 4,31 USD) en fonction du montant de la transaction oscillera désormais entre 7 shillings et 7 000 shillings. En plus de la réduction du montant de la taxe, le gouvernement a aussi obtenu des opérateurs télécoms la réduction de leurs tarifs Mobile Money de 10%.

Dans un communiqué, le ministère des Finances et de la Planification a déclaré que « le gouvernement estime que la décision apportera un soulagement à la population et lui permettra de lever des fonds pour mettre en œuvre divers projets de développement ». Des fonds qui serviront à financer entre autres la construction d’écoles, de logements sociaux et à investir dans le domaine de la santé, affirmait Job Ndugai, le président de l’Assemblée nationale, jeudi 19 août à Dodoma lors de la conférence des enseignants en situation de handicap.

La revue à la baisse de la taxe sur le Mobile Money par le gouvernement fait suite à la grogne qu’elle a suscitée chez les populations après son entrée en vigueur le 15 juillet dernier. Les populations qui dénonçaient sa cherté soutenaient qu’elle allait à l’encontre du programme d’inclusion financière du pays. Face à cette pression, la présidente de la République, Samia Suluhu Hassan, avait demandé quelques jours plus tard au ministre des Finances et de la Planification, Mwigulu Nchemba, et à son homologue des Communications et des Technologies de l’information, Faustine Ndugulile, d’étudier une baisse de ces frais.

Dans sa monture initiale, l’Etat prévoyait de collecter avec la taxe la somme de 5 trillions de shillings (2,1 milliards $) sur cinq ans. Pour l’exercice 2021/22, il prévoyait d’en tirer des recettes pour 1, 254 trillions de shillings pour financer en partie le budget de 36,68 trillions de shillings. Ces prévisions seront certainement revues à la baisse.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 2 septembre 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)