twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Tanzanie : l’Etat s’est fixé l’objectif de collecter 2,1 milliards $ de la taxe sur le Mobile Money pendant 5 ans

lundi 23 août 2021

Bien qu’en cours de réexamen par les autorités tanzaniennes depuis juillet dernier, la taxe sur le Mobile Money continue de susciter la colère des consommateurs tanzaniens.

Le gouvernement de la République de Tanzanie s’est fixé comme ambition de collecter la somme de 5 trillions de shillings tanzanien (2,1 milliards $) de la taxe sur le Mobile Money pendant les cinq ans prochaines années. L’argent servira à financer les services sociaux, a révélé Job Ndugai (photo) le président de l’Assemblée nationale, jeudi 19 août à Dodoma, à l’ouverture de la conférence de deux jours des enseignants en situation de handicap. Il répondait à leur inquiétude quant à l’amélioration de leurs conditions de travail.

Selon lui, « le nouveau prélèvement qui a été approuvé lors de la précédente session budgétaire parlementaire est crucial pour générer des revenus pour le développement rural et l’amélioration des infrastructures dans le secteur de l’éducation […] Nous l’avons adopté de bonne foi, mais s’il y a des inquiétudes dans le sens de faire peser un lourd fardeau sur notre peuple, le gouvernement optera pour la meilleure façon de procéder, comme l’a conseillé la présidente Samia Suluhu ».

« Nous savions qu’il y aurait une réaction à cette décision mais nous avons décidé de continuer […] nous avons beaucoup de défis et le pays a besoin de plus de liquidités pour financer les services sociaux », a ajouté Job Ndugai.

En juin dernier, le gouvernement a imposé une taxe de 10 à 10 000 shillings tanzaniens – en fonction de la valeur de la transaction – sur le Mobile Money. Mais les consommateurs l’ont dénoncé, indiquant avoir été également impactés dans leurs finances par la maladie. Suite à la colère de la population qui allait grandissante, Mwigulu Nchemba, le ministre des Finances et de la Planification, avait annoncé le 19 juillet un réexamen de la taxe sur instruction du chef de l’Etat. L’opération est toujours en cours.

La pression qu’impose le gouvernement aux utilisateurs du Mobile Money pourrait finalement porter préjudice au secteur au lieu de lui rapporter les gains escomptés. En 2020, plus de 80 milliards $ ont transité par mobile, selon la société technologiques d’analyse de marché ReportLinker.

Muriel Edjo

(source : Agence Ecofin, 23 août 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)