twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

TNT : La vérité au-delà des fantasmes

jeudi 15 octobre 2015

Beaucoup de choses ont été dites sur la TNT au Sénégal depuis quelques mois. Une série d’articles a été produite à ce sujet. S’il faut reconnaitre aux uns et aux autres le droit de s’exprimer sur un sujet d’intérêt national, il n’en demeure pas moins que cette campagne cache un agenda de dénigrement à l’endroit du groupe Excaf constructeur de l’infrastructure de basculement numérique.

En réalité, contrairement à ce que pensent les détracteurs d’Excaf, la vente des décodeurs TNT fixée à 10.000 frs par l’Etat met Excaf dans une situation intenable : le décodeur coute à Excaf 35 dollars (soit à peu près 17.000 frs cfa). A ce cout, il faut ajouter les couts liés aux logiciels embarqués exigés par le Contan qui permettent les services interactifs. Après avoir déboursé pour les logiciels, Excaf débourse encore pour transporter les centaines de milliers (1.200.000 exactement) de décodeurs. A ce jour, l’Etat sénégalais, contrairement aux affabulations faites à l’endroit d’Excaf, n’a pas mis un rond pour subventionner les décodeurs. La réalité implacable est que la vente des décodeurs n’est pas une opération financièrement rentable pour le groupe de Ben Bass. C’est difficile à croire pour certains mais les faits sont têtus ; et tous ceux qui en doutent peuvent le vérifier au niveau du Contan ou d’Excaf.

Sur un autre plan, la construction de l’infrastructure numérique se passe normalement, le déploiement sur l’ensemble du territoire national est presque bouclé (90% du pays sont déjà couverts). Sur le plan technique, tous les travaux sont effectués par des sénégalais. Excaf démontre ainsi qu’il existe bel et bien une expertise nationale capable de rivaliser avec les meilleurs au monde. Pourquoi les sénégalais sont ils dubitatifs sur la capacité des nationaux à relever le défi de l’excellence ?

Il est vrai qu’il y a des insuffisances sur la façon dont la communication a été gérée. Oui tout n’est pas rose mais il faut quand même arrêter de faire un mauvais procès au groupe Excaf qui mérite plutôt des encouragements des patriotes sénégalais.

Mamadou Dia

(Source : Dakar Actu, 15 octobre 2015)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)