twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

TIC : Les centres d’excellence pour l’Afrique définissent les perspectives 2018

samedi 30 décembre 2017

Faire le bilan des activités et dégager les perspectives pour l’année 2018 des six centres d’excellence de l’Union internationale des télécommunications (Uit). C’est l’enjeu de la 4e réunion du comité de pilotage du Réseau des centres d’excellence pour l’Afrique qui s’est tenue, du 7 au 9 novembre, à l’hôtel Azalaï à Marcory.

L’hôte de l’événement, le directeur général de l’Ecole supérieure africaine des technologies de l’information et de la communication (Esatic), Adama Konaté, s’est félicité du choix de la Côte d’Ivoire pour abriter cette rencontre continentale à laquelle prennent part des représentants de 18 pays.

Il a fait savoir que le dispositif des centres d’excellence a permis à l’Esatic de renforcer les capacités de l’ensemble de ses enseignants d’informatique et de télécommunication, ainsi que les contenus pédagogiques en sécurité informatique et en cybersécurité.

« La présence de ce centre d’excellence a favorisé la mise en œuvre du Master spécialisé en cybersécurité et technologie du Web en liaison avec l’Institut Mines Télécom Atlantique pays de la Loire (France).

Les différentes formations ont permis de réaliser un chiffre d’affaires de 80 millions de Fcfa dont 25 % ont été reversés à l’Uit », a révélé Adama Konaté.

La 4e réunion du comité de pilotage revêt, selon lui, d’un intérêt capital. « En effet, c’est en 2018 que l’Uit procédera à la qualification des centres d’excellence pour l’exercice 2018-2022.

Chaque pays prépare sa monture. C’est la raison pour laquelle nous enregistrons à Abidjan plus de 18 délégations venues préparer les meilleurs arguments pour soutenir leurs dossiers de candidature en octobre 2018 », a justifié le Dg d’Esatic.

André Apété, directeur de cabinet du ministre de la Communication, de l’Economie numérique et de la Poste, a, au nom de la tutelle, exprimé l’engagement du gouvernement ivoirien à faire des Tics un catalyseur de la croissance économique et du développement technologique.

« La Côte d’Ivoire s’est pleinement investie dans le développement des infrastructures et dans la formation de cadres de qualité.

Cette conjugaison d’actions permettra au pays de faire évoluer la contribution des Tics dans l’économie ivoirienne de 7 % actuellement à 15 % à l’horizon 2020 », a indiqué le représentant du ministre Bruno Koné.

Germain Gabo

(Source : Fraternité Matin, 30 décembre 2017)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)