twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

TIC/GSR-2015 : Régulateurs, gouvernements et secteur privé à pied d’œuvre

mercredi 10 juin 2015

Depuis hier, mardi 9 juin 2015, plus de 400 décideurs du secteur des télécommunications à travers le monde prennent part à la 15eme édition du Colloque mondial des régulateurs (GSR) qui se tient actuellement à Libreville au Gabon.

Résolument engagée à faciliter non seulement l’accès des populations aux services de télécommunications de qualité et un dialogue entre décideurs politiques, investisseurs, régulateurs, secteur privé et opérateurs, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) du Gabon vient, aux côtés de l’Union Internationale de Télécommunication (UIT), de lancer les travaux de la 15eme édition du Colloque mondial des régulateurs édition 2015.

Les travaux de ce colloque se tiennent à Libreville au Gabon sur le thème « Attention à la fracture numérique ! Mesures d’incitation réglementaires visant à concrétiser le potentiel du numérique ».

Pour la circonstance, le ministre de la Justice, Séraphin Moundounga, le ministre de l’Economie numérique et des Postes, Pastor Ngoua Nneme, le président du Conseil National de la Communication, Jean François Ndongou et le secrétaire général de l’Union Africaine des Télécommunications, Abdoulkarim Soumaila, ont pris part à la cérémonie d’ouverture.

« Notre mission commune et noble est d’améliorer la vie de tous les habitants de la planète à travers les TIC. Pour ce faire, nous avons besoin d’une infrastructure des TIC ainsi que des cadres juridiques et règlementaires attractifs pour promouvoir l’investissement et l’innovation », a souligné Brahima Sanou, directeur du Bureau de Développement des Télécommunications (BDT).

Ce colloque a pour objectif de stimuler un débat approfondi entre experts, permettre le partage d’expériences et l’échange de bonnes pratiques entre régulateurs, hauts responsables de la réglementation d’entreprise privées, analystes des politiques publiques et autres parties prenantes de premier plan du secteur des TIC.

« La rencontre de Libreville, organisée sous forme de sessions, offre aux régulateurs, dirigeants d’entreprises, analystes des politiques publiques et autres grands partenaires du secteur, l’opportunité de réfléchir non seulement sur le cadre réglementaire nécessaire pour réduire la fracture numérique mais aussi sur les outils innovants qui permettront de remédier, favoriser de nouveaux modèles économiques à même de dynamiser le secteur des TIC », estime Lin Mombo, président de l’Arcep.

(Source : Gabon Eco, 10 juin 2015)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)