twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Système éducatif : Le numérique introduit dans les écoles grâce au projet « Sankoré »

samedi 28 juin 2014

L’Inspecteur d’académie de Dakar, Ngary Faye, a déclaré « qu’un bon système éducatif ne peut se faire sans les ressources numériques ». C’était lors de la cérémonie d’ouverture d’une session de formation d’enseignants dans le cadre du projet Sankoré.

Après une phase d’expérimentation dans quatre académies (Thiès, Kaolack, Fatick et Diourbel), c’est au tour de Dakar de bénéficier d’une session de formation dans le cadre du projet « Sankoré ». Cet atelier cible des formateurs nationaux, régionaux et des maîtres. « Ce projet permet l’introduction de l’éducation numérique dans le système éducatif sénégalais », a expliqué Ngary Faye, l’Inspecteur d’académie (Ia) de Dakar.

Pour lui, la révolution du numérique éducatif est bien possible en Afrique. C’est pourquoi le Sénégal a mis en œuvre le projet « Sankoré » pour être en phase avec les innovations technologiques en matière d’éducation. « Un bon système éducatif ne peut se faire sans les ressources numériques. Avec la classe numérique « Sankoré », le maître, sans connexion internet, accède à des milliers de cours que l’on appelle « ressources numériques », a déclaré l’Ia de Dakar. Il a ajouté qu’avec le logiciel Open « Sankoré », l’enseignant peut réaliser son propre cours chez lui, sans avoir besoin de tableau noir ou de craie. Cependant, il faut utiliser un ordinateur couplé à un vidéoprojecteur équipé d’un dispositif d’interactivité qui transforme tout mur blanc en grand écran interactif sur lequel on écrit avec un stylet. « Tout le dispositif, les outils pédagogiques, le matériel didactique, entre autres, se trouvent dans le projet Sankoré », a indiqué le chargé du bureau de suivi du projet au ministère de l’Education nationale, El Hadji Ndiaye.

Démarré en 2010 au Sénégal, le projet « Sankoré » qui s’adapte parfaitement à l’école élémentaire a enregistré la présence de nombreux acteurs de l’éducation. Selon M. Ndiaye, il est à la portée de tous les enseignants. « Il suffit simplement de les former et de continuer à renforcer leur formation pour qu’ils soient capables de l’utiliser pendant leurs cours », a déclaré le chargé du projet. Il a précisé que « Sankoré » vient renforcer le matériel classique dont dispose le maître dans sa classe.

Tata Sané

(Source : Le Soleil, 28 juin 2014)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)